En passant par Clémenti... - solo [terminé]

Aller en bas

En passant par Clémenti... - solo [terminé]

Message  Archibald Lannysser le Mer 21 Oct - 0:36




• En passant par Clémenti...


- Zénith de fin d'été - Clémenti-Ville - Hoenn -
- Suite de l'épisode "Débarquement immédiat !" -

Clémenti-Ville était en vue ! Une petite ville de province, sage et fondue dans le paysage, bref, des villes comme Archibald les aimait bien. De quoi lui remémorer bon nombre de souvenirs... Mais nos deux personnages ont à faire malgré tout : il leur faut trouver de quoi se nourrir après ce long voyage depuis les îles, et Seth aurait bien mérité un peu de repos au Centre Pokémon. En flânant dans les rues, peut-être nos héros trouveront-ils un ou deux services à rendre pour renflouer leur porte-monnaie, si désespérément vide.


Ah ! La civilisation ! Rien de tel après la haute mer. Je n'ai strictement rien contre la mer, mais disons que ce n'est pas un environnement familier. Je suis mieux les pieds sur terre. Et quelle terre ! Je ne me lasse pas de ce que j'y découvre. Même depuis plus de vingt ans de voyage perpétuel, c'est un éternel émerveillement. Puisse le sort me faire mourir avant de devenir infirme, je ne supporterai pas de m'enfermer dans une tour pour y végéter. Je réajuste un peu les liens de ma besace sur mon épaule et observe les ruelles tranquilles sous l'ombre de mon chapeau.

"Alors, par où commençons-nous ? "

Seth m'attrape par la veste et me désigne le Centre pokémon.

"Ah oui, bien sûr ! Où avais-je la tête ! Tu dois avoir besoin d'un bon soin après cette éclatante victoire ! Allons-y ! "

Le soleil tape fort en ce midi. Moi qui me réjouissait de ce temps magnifique, je pense courir me mettre à l'ombre dès que possible. Enfin, courir... façon de parler. Je ne suis pas franchement bon à la course, soyons honnête. Je me contente de presser le pas. Une fois à l'intérieur, la douceur de la climatisation me soulage. L'endroit est impeccable et calme, parfait ! Seth trottine jusqu'au comptoir de l'infirmerie. Je le confie à l'Infirmière un petit quart d'heure et vient m'asseoir dans un coin, où je m'empare d'une revue sur les PC nouvelle génération. Une chose à laquelle je n'entends pas grand chose : on peut stocker des Pokémon dans des ordinateurs... Comment est-ce possible ? Ou alors je me trompe de concept...

Lorsque la sonnerie retentit avec l'annonce de mon numéro, je reviens chercher mon protégé, le poil luisant et ronronnant de bonheur d'avoir été chouchouté. Il me semble encore plus robuste qu'avant. Mais ce n'est peut-être qu'un tour de mon esprit ! D'ailleurs, j'en profite pour poser quelques questions à cette charmante et serviable Infirmière Joëlle.

"Sauriez-vous, par hasard, si certaines personnes dans ce patelin aurait besoin d'un coup de main quelconque ? Mon ami et moi voyageons de ville en ville pour proposer nos services à qui le demande. Je suis assez polyvalent dans mon genre.

-Vraiment ? C'est original, me confie l'Infirmière en souriant à Seth, mais je ne sais pas si je suis la mieux placée pour vous renseigner. Nous avons tout ce qu'il nous faut au Centre, mais peut-être à l'Arène ? Ou alors chez Madame Tulipe, elle engage parfois un jardinier pour s'occuper de ses parterres, maintenant que son dos la fait souffrir.

-Un jardinier ? Ma fois c'est parfait ! Et où demeure cette "Madame Tulipe" ? "

--

Une dizaine de minutes plus tard, nous sommes rendus. Une petite maison au bord d'un étang, avec de jolis parterres de fleurs colorées tout autour. L'endroit ne crie pas le luxe, mais ne jure pas le moins du monde avec le décors. Des enfants jouent aux environs et nous leur jetons un regard amusé au passage.

"Oui, c'est pourquoi ? nous demande la propriétaire, voutée sur une canne que ne fait pas les trois quart de longueur de la mienne.

- Archibald Lannysser, dis-je en me découvrant, nous cherchons à rendre service, mon ami Seth et moi-même. On nous a indiqué que vous auriez éventuellement besoin d'aide pour votre jardin.

-Ah ! Eh ben on vous a bien renseigné, pardi. C'est vrai qu'maint'nant, c'est devnu compliqué. Il est plus si beau que jadis. "

Elle nous conduit derrière la petite maisonnette, où une porte donne sur la cuisine. De bonnes odeurs de nourriture nous parviennent, et nous rappelle combien la vie peut parfois être difficile pour un solitaire sans domicile désargenté... Une femme passe la tête par la fenêtre et nous aperçoit avec Madame Tulipe.

"Des travailleurs ! lui dit notre hôte du moment, de braves jeunes étrangers, dis ! Ce sont des gens biens.

Un Nirondelle volette autour d'elle et nous gazouille quelque bienvenue dans sa langue sibylline. La femme à la cuisine - peut-être de sa famille ? - nous invite à entrer et nous salue chaleureusement.

"Prenez-en si vous voulez, j'en ai fait pour six !" me dit-elle.

De la tourte ! De la tourte aux légumes ! Oh, je vais défaillir... Je prend le paquet sans cacher ma reconnaissance à cette gracieuse bienfaitrice. Dire que ce repas est gratuit est un peu s'avancer. Nous avons bien deux à trois heures de labeur devant nous. Je mets donc le précieux colis dans ma besace.

"Pour plus tard, dis-je à Seth qui commence à faire la moue, on aura autrement plus faim après le travail ! En avant ! "

Je prend la bêche et boitille jusqu'aux premières rangées. Je ne suis peut-être pas le meilleur des jardiniers, mais j'ai les bases, de la volonté à revendre, et un Absol aux griffes aiguisées pour m'aider dans ma tâche. Le premier coup est le plus dur : je n'ai plus manié l’instrument depuis des mois. Et ma jambe me rappelle bien gentiment que je ne suis plus aussi vaillant qu'autrefois. Au bout du cinquième, je prends le rythme, et Seth me suit, arrachant sans pitié tout ce qui ressemble de près ou de loin  à une mauvaise herbe.

--

"J'aurais ben voulu vous dédommager d'votre peine, mon bon monsieur, mais c'est que j'ai pô d'argent à vous donner...

Oh, misère. Je ne laisse rien paraître de la déception qui est la mienne : je sens que nous allons encore devoir manger des racines pendant quelques jours, Seth et moi... Je suis un peu essoufflé de mon effort, et mon costume n'a plu si fière allure qu'à mon arrivée. Misère, il va falloir me laver... Bah, le Centre Pokémon nous accueillera bien pour une nuit, non ? Nous ne prendrons pas beaucoup de place...

"Cela ne fait rien... Je suis plutôt amateur de... eh bien disons de vieilles reliques, d'objets étranges et mystérieux. Voilà, un peu comme ceux que trouvent les archéologues, ou les dresseurs en vadrouille. "

La vieille femme se passe une main pensive sous le menton.

"Aaah bah si z'aimez les vieilles babioles, c'est pas ce qui manque ici ! J'ai gardé tous les vieux effets de mon défunt mari. Mais si certains sont sentimentaux... j'dois bien avouer que d'autres m'encombrent plus qu'autre chose maintenant ! Si vous les voulez, prenez-les, avant que les gamins ne les abîment ! Ce serait dommage, et vous trouv'rez p'tet que'chose d'utile là-dedans.

-C'est fort aimable à vous madame Tulipe. "

Je me penche sur un vieux coffre et l'ouvre. Un tas de romans désuets et d'objets divers sont entassés pêle-mêle. Je prends les reliques avec précaution et tente de dénicher une perle rare sans grand succès. Puis, au milieu de choses qui décidément ne parviennent pas à attirer mon intérêt, je découvre une petite pochette plastifiée, quasiment identique à celle de "Force Cachée", à la différence que celle-ci est étiquetée "Blizzard." Tiens donc !

"J'ai jamais compris à quoi ça servait. Il m'disait qu'c'était pour les Pokémon, mais ma Nirondelle en a jamais voulu !

"Je pense savoir comment m'en servir, dis-je en mettant la CT de côté, et... ceci ?" je demande aussitôt en soulevant un long pendentif au bout duquel se balance une étrange relique animale - une dent, ou une griffe, je ne sais trop.

"Aussi, me dit la dame âgée, c'était à son Pokémon... Il le portait autour du cou, comme un collier quoi. Apparement ça l'rendait plus vif, mais moi je peux pas vous dire si c'était vrai ou pas."

Une Vive Griffe. J'en ai entendu parlé. Oui, je commence à avoir entendu et vu pas mal de chose à mon âge. Je souris en pensant à la valeur de ces deux objets qui dorment au fond d'une vieille malle. Je prend la griffe et la pochette et me relève pour faire face à madame Tulipe.

"Si cela ne vous dérange vraiment pas, j'aimerais vous prendre ces deux objets.

-Faites-vous plaisir ! Si ça vous est utile ! En remerciement de votre service. "

Je m'approche de Seth et lui glisse le pendentif autour du cou. La griffe luit faiblement au milieu de sa fourrure angora, et je l'admire un instant.

" Il te va comme un gant ! "

Je m'incline en saluant Madame Tulipe, et nous ressortons, Seth et moi. Elle nous regarde partir depuis le seuil de sa porte, près de l'étang. Je me sens... bizarre. Heureux et un peu déçu à la fois : nous n'avons toujours pas d'argent. Mais...

"Blizzard ! Rien que le nom est évocateur. "

Je sors le petit disque de son emballage et l'insère dans le lecteur du Pokédex. Je peux désormais lire le comment et le quoi de cette fameuse capacité "Blizzard". Le type glace est puissant contre de nombreux autre, et fort utile en bien des domaines !

"Finalement, nous n'avons pas remporté un Pokédollar... mais nous avons beaucoup appris. Toi le premier, je me trompe ? Blizzard et Force Cachée. Tu deviens redoutable, ma parole !

-Bssoool !

-Imagine, Seth, le pouvoir de cette nouvelle capacité... Avec un peu d'entraînement, nous pourrons déchaîner la furie du vent du Nord sans l'aide d'aucune incantation ! "

J'éclate de rire et je ne peux m'empêche de m'exclamer en ancien dialecte Almian en tendant les bras au ciel. Je vois le regard effaré d'un gamin par la fenêtre d'une maison. Je fais un signe de la main et lui sourit, mais il disparaît sans demander son reste.

"Ahlala. C'est triste, Seth. Les gens passent à côté de tant de choses. Enfin bref, ne restons pas là à ne rien faire ! J'ai besoin de fraîcheur... Tiens, pourquoi ne pas continuer de l'autre côté ? la route a l'air bien ombragée, par là-bas ! "

- Épisode terminé ! -



Demande de modération :

Passage au Centre Pokémon de Clémenti-Ville et soin de l'équipe.

Seth reçoit un collier avec une Vive Griffe
et
Utilisation de la CT Blizzard !

_________________
T-Card

avatar
Archibald Lannysser
Dresseur | Scientifique - Sage

Messages : 919
Pokedollards : 17640

Caractéristiques du personnage
Age du personnage: 45 ans
Signe particulier : Boiteux et ambidextre, en costume trois pièces à l'allure loufoque.
Apparence: 1m85 pour 76kg, sec et nerveux, visage émacié, cheveux châtains, mi-longs, yeux dorés, cernés.

Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-antan.forumactif.com/t742-archibald-lannysser

Revenir en haut Aller en bas

Re: En passant par Clémenti... - solo [terminé]

Message  Cooky le Mer 21 Oct - 8:27




Bilan de Archibald Lannysser


Seth tient Vive Griffe.
Il apprend Blizzard


Sujet clos!

avatar
Cooky
Admin

Messages : 7903
Pokedollards : 1033756

Caractéristiques du personnage
Age du personnage: 4
Signe particulier : Modérateur Général et région
Apparence: Evoli (évolue en fonction des saisons)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum