:: Les régions :: Sinnoh :: Charbourg Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Duncan #10

avatar
Messages : 129
Pokedollards : 34075
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Nov - 15:33
Le voyage en bus s'etait fait sans probleme majeur. Si le vehicule jusque Feli-cite receleait de nombreuses places libres, la navette entre la grande ville et celle de Charbourg amenerent Duncan et Sandra a rester colles l'un a l'autre. Le bus etait bonde, ce qui s'expliquait selon la collegue du ranger que beaucoup d'habitants de Feli-cite allaient travailler dans les mines de charbon de Charbourg. Apres une bonne heure de route, le vehicule se stoppa, et invita les passagers a penetrer dans une grotte. Tous a la queue-leu-leu, les passagers avancerent a travers un court tunnel qui les fit rejoindre la ville miniere.

Le paysage etait fort different de celui de Floraville. La ou cette derniere etait un modele de beaute coloree de ses fleurs, Charbourg avait un aspect rocheux, et industriel. Machines minieres a foison, building en pierre, des routes poussiereuses, et l'imposant Mont Couronne surplombant la ville. Oui, cette ville avait une toute autre identite, et semblait bien plus vivante que le paisible village dans lequel residaient les deux membres de l'ordre. Durant le trajet, Duncan avait eu l'occasion de discuter avec Sandra. Il fut le premier a lui demander depuis combien de temps elle etait ranger a Floraville. La femme de 27 ans repondit que cela faisait deja plusieurs annees qu'elle se trouvait ici. Elle avait fait ses etudes a Rivamar. Elle avait souhaite etre agent a Unionpolis mais au final, s'etait retrouve a Floraville. Elle aimait cette ville, mais avouait profiter de chaque occasion pour essayer de retrouver la civilisation. Duncan admit qu'elle comprenait ce qu'elle voulait dire. La jeune femme evoqua Balbuto et Toshiro. Elle comprenait que le premier, qui avait fait sa vie dans ce village, apprecie d'y rester. Mais elle avouait ne pas saisir pourquoi un jeune homme tel que Toshiro, dont la petite amie vivait loin, parvenait a apprecier de rester dans ce lieu. Avec son rang, il pouvait la rejoindre plutot facilement, mais non. Il avait decide de rester ici. Duncan ignorait la reponse. Il savait que son superieur etait en couple, mais ils n'avaient jamais fait evoluer la discussion aussi loin. Elle faisait ses etudes dans une autre region, et devait revenir ensuite. Peut-etre que l'homme ne souhaitait simplement pas demenager pour quelques mois.

Si Sandra souhaitait en savoir plus sur les origines de Duncan, l'homme n'eut pas le temps d'en parler longuement. Mis a part qu'il venait de tres loin, et que ses Pokemon etaient tres differents, ainsi que la relation qu'il entretenait avec eux. Il ne s'etait pas encore fait aux Pokeball a usage definitif, notamment sur ses Pokemon domestique. Loi oblige, tous les Pokemon des passagers furent places dans une Pokeball, ainsi que Gontran, qui ne discuta pas. Neanmois, a peine arrive a Charbourg, l'oiseau fut libere afin de pouvoir escorter le duo. Duncan ne fit pas sortir son Moufouette, Sabelette et Capumain. Parce que devant des rangers d'une autre ville, il ne souhaitait pas avoir a s'occuper de ses propres creatures.

Ainsi, Sandra et Duncan arriverent au commissariat. Ou plutot, au centre Pokemon ou se trouvait, comme a Floraville, les bureaux des forces de l'ordre. A l'interieur se trouvait une partie de l'equipe de Charbourg, mais egalement des membres des forces de l'ordre de villes situees aux environs. Duncan reconnut une tete ou deux qui s'etaient trouves dans le meme bus qu'eux. La piece semblait bien petite pour un tel attroupement, et bien vite, il devenait difficile de s'entendre.

Une voix a écrit:
OLA vous autres, je demande le silence !

Une voix rauque venait de surgir de la foule. Duncan apercut celui qui etait parvenu a faire taire tout ce petit monde. Un homme de petite taille venait de commencer a parler. Son gabarit faisait contraste au grand policier qui se trouvait a cote de lui, et paraissait dix ans plus jeune.

Kochi a écrit:
Je suis le commissaire Kochi de Charbourg. Je vous remercie de vous etre tous deplace jusqu'ici au plus vite. Je comprends que vous soyez curieux d'en savoir plus, mais depuis la panne du reseau informatique, il est devenu difficile de faire circuler des informations.

Le grand gabarit commenca a faire circuler une pile de documents, ou chacun recut un exemplaire. Duncan vit qu'un plan de Charbourg etait dessiner sur le papier, avec une liste de nom, et un symbole designant chacun de ces noms, disposes sur la carte. Il vit rapidement que "Floraville 1 et Floraville 2" le designait lui et Sandra.

Kochi a écrit:
Nous avons appris de source sure que la Team Galaxie avait affaire avec notre cite. Nous avons donc decide d'appeler du renfort et de deployer toutes les unites a travers la ville. Comme vous le voyez, les sites les plus importants se trouvent etre le musee minier, et chacune de nos mines de charbon. D'autres seront situes dans les rues de Charbourg, et devront surveiller que la securite des habitants est maintenue.
Nous ne pensons pas que la Team Galaxie souhaite risquer un coup d'eclat et se compromettre en public. Mais jusqu'a ce que nous sachions ce qu'ils visent ici, nous voulons assurer la securite maximale.

Cela semblait beaucoup pour proteger une cite. Mais Sandra expliqua que Charbourg etait un pole important pour l'economie de Sinnoh. Il etait certain que si quiconque souhaitait entraver l'activite miniere, les autorites prendraient toutes les mesures necessaires pour entraver leur action. Duncan fut parmi les agents a circuler dans les rues. Il etait deja tard. L'homme apercevait parfois un autre de ses pairs a l'autre bout de la rue. Ils se faisaient des regards de reconnaissance, leur permettant de comprendre que ni l'un, ni l'autre, n'etait certain qu'il allait vraiment se passer quelque chose.

Moderation SVP :
Donc topo, le commaissaire de Charbourg a fait venir plusieurs membres des forces de l'ordre des villes environnantes pour defendre la ville, soit disant viser par la Team galaxie. Debut d'une enquete officielle de ranger. Que se passe t'il ?
Note : Duncan est poste a la surveillance de l'une des rues de Charbourg. Sa collegue Sandra se trouve proche d'une mine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cooky
Admin
Messages : 7646
Pokedollards : 993593
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 3 Nov - 20:15
Scénario

Alors que vous êtes en poste, vous recevez une transmission radio. Une agression a été signalée au nord de votre position, quelques rues plus loin. Une jeune femme affirme avoir été attaquée par un homme noir d'une quarantaine d'année. Vous êtes prié d'aller à sa rencontre et juger de son état. Au besoin appeler un médecin.

Info pour vous: Libre de l'état de la dame en question. Seul impératif: on lui a dérobé deux Shitai après l'avoir assommé par derrière. Il ne lui manque rien d'autre.

Que souhaitez-vous faire?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 129
Pokedollards : 34075
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 4 Nov - 17:18
Jusqu'à il y a un instant, Duncan était persuadé que rien n'allait se passer. Du moins, pas dans les environs où il était posté. Et pourtant, le ranger se dépêchait à présent de franchir les rues de Charbourg pour rejoindre une position qu'il venait de recevoir. L'un de ses collègues avait fait appel à lui, car il était celui le plus proche. Une victime venait d'être signalée à quelques pâtés de maisons au nord. L'homme, bien qu'il ne connaissait pas du tout la ville, parvint à trouver le lieu de l'agression. Accompagné de Gontran, l'homme se rapprocha d'une femme qui devait avoir trente ans. Celle-ci était agenouillée au sol, encore choquée par ce qu'il venait de lui arriver. Elle ne pleurait pas, mais son visage exprimait fortement qu'elle était encore bouleversée. A ses cotés, l'un des policiers dépêchés dans la ville. Il avait été le premier à entendre la femme crier, mais à peine eut-il arrivé, que les coupables avaient déjà disparus. Il avait vérifié si la femme présentait des blessures, mais mis à part le visage tuméfié, elle ne courait aucun danger.
Duncan a écrit:

Voùs l'ävèz dëjà ïntèrrògé ?

Le policier répondit pas la négative, surpris par l'accent particulier de son collègue. Voyant que Duncan s’apprêtait à le faire, l'homme le stoppa par la main. Il lui expliqua, avec une légère pointe de mépris, qu'il valait mieux qu'il s'en charge. Le ranger ne comprit pas la raison, et préféra ne pas chercher bien loin. Ce n'était pas le moment. L'homme des forces de l'ordre interrogea donc la femme. Elle était étrangement calme malgré ce qu'il lui était arrivé. Sa voix tremblait, certes, mais elle usait d'un courage incroyable après une telle situation.
La victime a écrit:

Je ne pensais pas ... Je marchais dans la rue, je rentrais chez moi. Et voilà que cet homme m'a bousculé. J'ai voulu protester, mais il m'a frappé avec ... avec je ne sais quoi, et je suis tombé. Le temps que je reprenne mes esprits, il était déjà parti. Mon seul réflexe a été d'appeler à l'aide. Puis vous êtes arrivé.

Elle avait donc été frappé par surprise. La pauvre femme risquait de se méfier de tous les inconnus qu'elle croiserait à présent. Le ranger demanda si elle s'était fait voler quelque chose. La femme hocha la tête, par l'affirmative.
La victime a écrit:

Il m'a pris deux de mes Pokemon... C'est étrange, car il aurait très bien pu me dérober les autres avant que je ne réagisse.

L'interrogateur se gratta la tête. C'était étrange, oui.
Duncan a écrit:

Vòs Pokemon étaïent-ils ràres, ou àvaïent-els quelque chase de dïfférent ?

Le collègue de Duncan le fusilla du regard. Ils étaient du même rang, mais apparemment, il n'aimait pas que l'homme ne parle sans qu'il lui en donne l'autorisation. La femme, ne relevant pas la manière de parler du ranger, lui répondit, d'une voix plus basse, presque honteuse. Elle ne savait pas à qui elle avait affaire, et leur position sur ce qu'elle leur révéla :

La victime a écrit:
Mes Pokemon étaient des "revenus à la vie".

Il n'y avait pas à chercher bien loin. Après une nouvelle question, la femme expliqua que l'homme devait avoir entre quarante et cinquante ans. Que sa couleur de peau était noir, et qu'il était habillé de manière tout à fait ordinaire. Rien ne présageait qu'il allait agir de la sorte. Elle n'avait malheureusement pas vu où il était parti.

Collègue de Vestigion a écrit:
D'accord madame, nous allons appeler un médecin qui va vous prendre en charge. Toi ... vas faire un rapport immédiat.

Duncan répondit d'un signe de tête. Préférant ne pas ouvrir la bouche devant la manière dont son collègue lui parlait. Attrapant sa radio, il appuya sur le bouton de marche, et attendit qu'on lui réponde.

Duncan a écrit:
Ouè,òn à ùn fugètif de còuleür noèr, d'ènviròn quàrante ans, plutôt grànd et bèrèqué, hàbillé d'üne sample chèmèse blànche et d'in pàntalön nör. Aucùn èutre sïgne pàrticulier. L'àgresseur a déröbé deux Pokemon shitaïs. A vous.

Modération SVP :
Suite du scénario. Duncan fait un rapport par radio tandis qu'un collègue escorte la femme jusqu'à ce qu'un médecin vienne la prendre en charge.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cooky
Admin
Messages : 7646
Pokedollards : 993593
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 4 Nov - 17:58
Scénario

Vous avez bien agit avec la victime, désormais entre de bonnes mains. Mais pourquoi des Shitai ont-ils étés volés? La Team Rocket? Possible, mais ils ne se seraient pas limités à deux Pokémon ... La Team Galaxy? Possible aussi, si tel est le cas, le sort des Shitai est scellé.
Votre radio se remet à emmètre. C'est Sandra, elle dit avoir entendu un bruit suspect dans son secteur. Elle avance ... un cri ... puis c'est le silence total. Elle ne répond plus.

Info pour vous: Sur place, aucune trace de votre collègue.

Que souhaitez-vous faire?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 129
Pokedollards : 34075
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Nov - 15:06
Une dizaine de minutes après, plusieurs agents étaient déjà regroupés auprès du Centre Pokemon. Duncan faisait parti de ce groupe, les autres étaient ceux se trouvant le plus proche de l'agression. Les deux derniers membres étaient le commissaire et son second. Le groupe venait de se regrouper pour faire un premier point. Duncan, les oreilles attentives, scruta les environs. Sa collègue, Sandra n'était pas là. Il ne s'en inquiéta pas outre-mesure, d'autres agents étaient encore postés à certains points de la ville. Elle devait en faire partie. Les policiers étaient en train d'improviser une séance de brainstorming afin d'essayer de savoir qui pouvait bien être l'auteur de cette attaque. Bien que la Team Galaxie avait été référencée comme celle menaçant la sécurité de Charbourg, les dossiers des forces de l'ordre contenaient certains documents sur d'autres groupes tout aussi intéressés par le vol de Pokemon. La Team Rocket, la Team Galaxie, l'un des deux pouvaient très bien être derrière cette agression.

Agent de Vestigion a écrit:
Ce qui est étrange, c'est que l'on ne déplore qu'un seul vol. Pour une attaque de grande envergure, cela me parait faiblard.

Le point du policier qui venait de prendre la parole fut pris en compte. Mais cela n'éclairait guère les lanternes. Le second du commissaire statua, après le rapport, que le principal suspect était la Team Galaxie. Si le voleur n'avait volé que deux Pokemon, plutôt commun aux premiers abords, et uniquement shitaï, sans se soucier des autres, c'était certainement la Team Galaxie. La Team Rocket était connue pour dérober tous les Pokemon possible. Le voleur en avait eu l'occasion.

Agent de Féli-Cité a écrit:

Si c'est bien un membre de la Team Galaxie que nous suspectons, je ne donne pas cher de la peau de ces deux Pokemon.

Agent de Vestigion a écrit:
Même si cette peau n'avait plus grande valeur.

Commissaire Kochi a écrit:

Peut-être bien, mais mort-vivants, ou non, ces Pokemon sont la propriété de notre victime. Il est de notre devoir de les lui récupérer, et d'appréhender le voleur.

Duncan écoutait avec attention. Les informations qu'il réunissait de cette conversation l'aidait à comprendre, d'un point de vue direct, que les forces de l'ordre étaient déjà préparé à faire face à des groupes de banditisme. La sécurité était clairement compromise dans cette région. Les policiers n'avaient pas de piste. Le commissaire fit remarquer que plusieurs de leurs agents étaient déjà en train de surveiller les sorties, et les grands axes de la ville. Un policier fit remarquer qu'il serait plus judicieux de fouiller les axes les moins utilisés. Voir de procéder à une inspection des maisons. Le second précisa qu'ils n'avaient malheureusement, malgré les renforts, pas assez d'effectifs. Et que malgré le bien fondé d'une inspection, sans autorisation préalable, cela devenait une atteinte à la vie privée des habitants de Charbourg. Tous ne seraient pas forcément coopératifs. Il n'y avait pas le choix que de se montrer patient, et chanceux. La radio de Duncan commença à grésiller, comme celles des collègues sur place. Tous allumèrent leur radio sur la fréquence utilisée. Une voix de femme se fit entendre, celle de Sandra :

Voix de Sandra a écrit:
Allô ? Allô ? Ici le Ranger de rang supérieur Sandra Tomine, de Floraville, en poste auprès de la mine de charbon située au sud-est de la ville. Je remarque une activité suspecte, et prends l'initiative d'aller enquêter.

Commissaire Kochi a écrit:

Allô, agent Sandra, nous vous envoyons des renforts, à vous.

Les hommes commencèrent à s'organiser. Un policier et un ranger furent désignés pour aller rejoindre la collègue de Duncan. Alors que les deux hommes s'étaient déjà mis en route, la radio s'alluma de nouveau. Mais plutôt que des paroles intelligibles, la voix de Sandra retentit. C'était un cri de stupeur.
Duncan a écrit:

Ellö, Sandrä. C'eï Dùncàin. Saindrä, teï m'eiteïds ?

Le sang du ranger ne fit qu'un tour. Il n'y avait qu'à entendre sa voix pour saisir que le simple fait de savoir sa collègue en danger l'avait fait réagir. Son accent était devenu incompréhensible, son langage s'approchant d'avantage de sa langue natale. Les deux agents envoyés en renfort se décalèrent d'un pas. C'était cela ou être bousculé. Le ranger Duncan s'était déjà élancé au secours de sa collègue, n'écoutant pas les protestations du commissaire. Cet agent était une tête brûlée, remarqua t'il. Et il ne manquerait pas de le rappeler à l'ordre le moment venu. Gontran regarda le commissaire. Même s'il souhaitait intervenir, il écoutait la hiérarchie. Le commissaire lui indiqua un signe de tête affirmatif. Aussitôt, l'oiseau prit son envol, et en quelques volées d'ailes, parvint à rattraper son collègue qui avait déjà traversé plusieurs pâtés de maisons. En quelques minutes seulement, il arriva à proximité de la mine. C'était le silence.

Allumant la radio, Duncan tenta d'interpeller sa collègue, espérant entendre une réponse.

Duncan a écrit:
Saindrä ... Ecè lè ràngër Dùncain. Sandrä, tü m'entënds ?

En reprenant son souffle, l'homme reprenait son calme. Pas de réponse. Il n'y avait pas le choix, ni le temps d'attendre que les autres policiers ne le rejoignent, Duncan commença à inspecter les lieux. Il devait garder la tête froide, et savoir procéder avec organisation. L'homme commença à inspecter l'extérieur, à la recherche de traces suspectes. Mais très vite, des maux de tête le prirent. Posant sa main sur son front, l'homme jura en contestant d'avoir ainsi un instant de faiblesse dans un moment fatidique.

Voix mystérieuse a écrit:
Duncan ...

Il entendit son nom. Comme une voix dans sa tête. C'était cela, une voix dans sa tête. Il devenait fou. L'homme avait entendu une voix familière l'appeler.

Voix mystérieuse a écrit:
Mine.
Un autre mot. Comme une pensée qui n'était pas la sienne, mais qui venait de germer dans son esprit. Ce n'était pas son idée, mais c'était tout comme. Ignorant la douleur dans son crâne, Duncan, commença à se diriger vers l'entrée de la mine.

Modération SVP :
Alors, petit point :
Brainstorming d'un groupe de policiers, appel radio de Sandra, puis cri.
Duncan se rend en courant à l'entrée de la mine du Sud-Est. Il devrait être rejoint par des renforts (au moins deux rangers) d'ici quelques minutes.
Une voix dans sa tête l'appelle, et indique la mine. Duncan se rend à l'intérieur de celle-ci. (Note, est-ce le bon moment pour indiquer que Sandra a quelques dons en tant que psychique ;)).
A vous les studios.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cooky
Admin
Messages : 7646
Pokedollards : 993593
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Nov - 10:00
Scénario.

Aucune trace aux abords de la mine. Sandra semble avoir mystérieusement disparue. On voit clairement des traces de pas qui se dirigent vers la mine, mais aucune qui en sort. Ceux qui s'en sont prit à l'agent sont toujours à l'intérieur, peut-être avec elle d'ailleurs. Petit soucis, la mine est grande et les bifurcations nombreuses! A vous de vous aiguiller là dedans pour trouver de nouveaux indices.

Que souhaitez-vous faire?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 129
Pokedollards : 34075
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Nov - 13:11
Les pas de Duncan vinrent bien vite le conduire de la lumière aux ténèbres de la mine. Heureusement, l'installation était très bien pourvue en lampes électriques, permettant d'éclairer son chemin. L'homme remarqua bien vite les traces de pas qui se trouvaient au sol. S'accroupissant pour les étudier, l'homme vit qu'elle se dirigeait bien vite en direction des profondeurs du tunnel. Si Sandra avait été emmené quelque part, c'était forcément ici. Et Duncan n'avait pas d'autres indices si ce n'était celui-ci. Il avait du mal à croire que la voix dans sa tête l'air réellement aiguillé. Son mal de tête commençait à s'effacer, et il mit cette pensée inconnue sur le nom de la fatigue, et de la chance. Se relevant, il continua à marcher le long du tunnel, suivant la voie ferrée qui permettait aux chariots de transporter mineurs, ou charbon. A ses cotés se trouvait Gontran, armé de son fidèle poireau, qui marchait au pas de son collègue. Duncan essaya d'allumer sa radio.

Duncan a écrit:
Icï le rànger Duncan. Jè me troùve, in ce mòment même à l'intérièur de la mïne sitùée aù Sud-Est de Charbourg. Deï tràces dè pas indïquent qu'ùne, öu plusièurs persònnes ont pénëtré très récèmment dàns les lieùx.

Radio a écrit:
Gzzzzzt, renforts .... gzzzzzzt, risques ..... gzzzzzzzzzzt

Duncan était déjà allé trop loin pour que les radios ne fonctionnent encore convenablement. La mine était vide. Par mesure de sécurité, les forces de l'ordre avaient demandé, avec grande peine, que les lieux soient désertés par les employés en cas d'attaque. La compagnie était furieuse, mais accepta, sous peine que les forces de l'ordre ne leur collent un procès pour mise en danger de la vie de leurs employés. Si quelqu'un avait pénétré la mine, il y avait peu de chances que ce soit un local.

Le ranger arriva face à une bifurcation. C'était là un véritable contretemps qui pouvait jouer sur la vie d'une personne. Duncan observa au sol. La terre était trop dure pour laisser la moindre empreinte. Réfléchissant, l'homme remarqua que Gontran venait de prendre de sa propre initiative, le chemin gauche. Il n'y avait pas le choix. Duncan emprunterait le chemin droit. Chacun devrait se débrouiller sans le second pour l'épauler. Gontran pouvait se faire confiance. Mais le ranger devrait compter sur son Capumain uniquement pour se défendre. Son Sabelette et son Moufouette étaient encore trop jeunes pour être mis ainsi en danger. Le dernier bruit que Duncan entendit fut une volée d'ailes. Gontran décida de se déplacer à son rythme. Duncan l'imita, accélérant le pas.


Modération SVP :
Devant la bifurcation, Gontran et Duncan décident de se séparer. Gontran va à gauche, Duncan, avec son Capumain, Moufouette et Sabelette, vont à droite. Les deux inspectent le sol au cas où ils auraient la chance de trouver d'autres empreintes les permettant de s'aiguiller. Ils se dépéchent tous les deux d'avancer dans les tunnels étant en ligne droite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cooky
Admin
Messages : 7646
Pokedollards : 993593
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Nov - 13:56
Scénario.

Vous semblez être dans la bonne direction. Mais soudain, vous tombez sur un cul de cas .... quoi que. Vous avez déjà vu un mur qui bouge vous? Il semblerait qu'un Onix bloque le chemin!

Que souhaitez-vous faire?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 129
Pokedollards : 34075
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Nov - 17:50
Duncan continua à marcher, seul cette fois, dans l'un des tunnels de la mine. A plusieurs reprises, il tenta d'allumer sa radio, mais cela s’avérait inutile. Elle ne faisait que grésiller. Un geste au final inutile. L'homme avançait dans un lieu trop silencieux à son goût. Seul le bruit de ses pas sur le sol terreux et caillouteux se faisait entendre, ainsi que sa respiration. Duncan continuait de scruter le sol, au cas où la moindre empreinte se révélerait. Mais c'était peine perdue. Rien n'indiquait qu'il avançait dans la bonne direction. Mais il n'avait pas le choix de continuer, espérant qu'il parviendrait à trouver Sandra. Et qu'elle ne soit pas blessée, ou pire. Peut-être que Gontran aurait plus de chances, qui sait. Mais ce n'était pas certain. L'homme ne pouvait se permettre de douter sur le bien-fondé de son choix. Il avait vu des empreintes à l'entrée de la mine, et ce fut le seul lien, qui, dans la hâte, il était possible de faire pour comprendre la disparition de sa collègue.

Durant un instant, il se remémora son altercation de la semaine précédente. En deux semaines seulement, il y avait deux accidents avec des sbires de la même organisation. Duncan se demandait ce qu'il faisait ici. Son pays était bien plus sécurisé. Les habitants de sa région ne craignaient pas d'être attaqués tous les deux jours. Durant un instant, l'homme se demanda si avoir été envoyé dans une région à risque n'avait finalement pas été le plan de ses supérieurs. Un accident pouvait si vite être arrivé. Devenait-il paranoïaque ? Peut-être que l'homme réfléchissait trop. Il se demandait s'il ne devait pas se détendre, et être un simple agent mangeur de pâtisserie qui prendrait son temps pour remplir ses rapports, et ne réfléchirait pas plus loin que le bout de son nez. Comme il faisait avant. Depuis qu'il était à Sinnoh, le ranger ne se reconnaissait plus. Il souhaitait s'impliquer, faire ses preuves. Et il avait déjà reçut une blessure à la tête pour sa besogne.

Un cul-de-sac. Bien entendu, Duncan avait prit la mauvaise direction. Il avait perdu du temps, et laissait sa collègue plus de temps pour qu'il lui arrive quelque chose. L'homme laissa éclater un juron. La coupe était pleine. Il allait devoir faire demi-tour et rejoindre Gontran. Mais alors qu'il s’apprêtait à rebrousser chemin, l'homme remarqua que l'éboulis qui bloquait la route, n'était pas stable. C'était dangereux de s'approcher de trop près pensa t'il. Il ne comprenait cependant pas ce qui pouvait bien faire bouger ces énormes roches empilées. Et alors qu'il observait ces roches, ses yeux s'écarquillèrent. Une immense tête vint se soulever.. Duncan n'avait pas vu un aussi grand Pokemon depuis longtemps. En une bouchée, la créature pourrait l'avaler tout rond. Mais par pure chance, il n'avait pas été remarqué. Le ranger remarqua qu'il s'était arrêté de respirer, et expira. L'air de la grotte était sec et inconfortable à respirer.

Duncan pensa faire demi-tour, avant de se demander. Cette créature était-elle sauvage ? Ou se trouvait-elle ici pour bloquer la voie délibérément. Le sang de l'homme ne fit qu'un tour. Il n'y avait pas de coïncidence, surtout lorsque quelqu'un venait de disparaître mystérieusement. Cet énorme Pokemon devait probablement servir de garder, ou de camouflage pour cacher quelque chose, ou quelqu'un. Le ranger n'avait qu'un moyen de le savoir. Gontran n'étant pas avec lui, il devait utiliser un autre de ses Pokemon. Et le seul qui pouvait l'aider, c'était Catch, son Capumain. Duncan fit sortir le petit singe qui semblait ravi de sortir de sa PokeBall. Mais bien vite, il remarqua qu'il se trouvait dans une grotte. Un lieu peu propice à l'escalade, qui ne semblait pas ravir le Pokemon. Duncan se plaça en position accroupie, et s'adressa au Pokemon avec murmure. Catch lui adressa l'un de ses grands sourires, et déjà, se dirigeait vers le Pokemon roche. Escaladant avec agilité le long corps du Pokemon, le Capumain rechercha le visage du Pokemon pour le surprendre.

Modération SVP :
Catch le Capumain escalade le Onys, et utilise Etonnement pour le surprendre et l'effrayer, et ainsi lui faire bouger son corps.
- Étonnement (Spectre) : 30 - Une attaque qui peut choquer et apeurer l'ennemi (25%)



Catch:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cooky
Admin
Messages : 7646
Pokedollards : 993593
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Nov - 20:09
Scénario.

Onix n'est pas bien méchant, il ne faisait que la sieste. Votre Capumain, ou plutôt son attaque, le chatouille et il décide de s'engager plus loin dans le tunnel, disparaissant à une bifurcation (oui encore une!). C'est sans doute la voix de votre collègue qui vous guide, car vous entendez des voix. Dans un passage beaucoup plus large, vous observez deux agents Galaxy et une dizaine de Shitai autour d'eux, tous attachés par des chaines au mur, dans la roche.

Que souhaitez-vous faire?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 129
Pokedollards : 34075
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Nov - 19:47
Duncan garda son équilibre. Le sol se mit à vibrer à mesure que les pierres qui se trouvaient devant lui se mirent en mouvement. Catch bondit à toute vitesse pour rejoindre son dresseur et ne pas se faire écraser. Le ranger observa le géant ver disparaître dans les profondeurs du tunnel. La créature était suffisamment pacifique pour ne pas s'attaquer à ces petites créatures. Elle souhaitait simplement faire la sieste tranquillement. Si Duncan ne cherchait pas les ennuis, alors la créature ne s'en prendrait surement pas à lui. L'homme profita de la voie libre pour continuer sa route. L'espoir jaillissait en lui à présent qu'il pouvait continuer son chemin. Hélas, un nouvel obstacle apparut devant lui sous la forme d'une bifurcation. A nouveau, l'homme devait choisir un chemin, et prendre le risque de trouver le bon. Il pensa se séparer de Catch comme il l'avait fait avec Gontran. Mais son Capumain n'était pas aussi bien dressé. Il y avait des chances qu'il ne comprenne pas qui il devait chercher, ou que faire en cas d’événement imprévu.

Voix mystérieuse a écrit:
Par ici !

Le mal de tête jaillit de nouveau, et un court râle de douleur jaillit de la bouche de l'homme. Ce n'était pas sa blessure qui le lançait, mais une douleur à l'intérieur du crâne. Il avait le sentiment que son cerveau fut écartelé le temps d'une seconde. A nouveau, il l'avait entendu une voix qu'il ne reconnaissait pas. Et cette fois, il était certain qu'elle ne venait pas de lui. Devenait-il fou ? Ou se passait-il autre chose ? Le chemin lui paraissait clair à présent. Ignorant la douleur qui commençait déjà à s'effacer peu à peu, le ranger s'engagea dans ce nouveau tunnel. Duncan remarqua que le tunnel donnait sur une caverne bien plus spacieuse. Mais que surtout, des voix se faisaient entendre. Et cette fois, l'homme était certain que ces voix étaient réelles. Elles n'étaient pas dans sa tête, mais résonnaient un peu plus loin. Le ranger commença à ralentir le pas. Les lumières étaient allumés, il décida ainsi de se placer dans les zones d'ombre afin de ne pas se faire remarquer. Par chance, sa veste bleutée camouflait suffisamment sa chemise blanche pour qu'il ne se fasse pas remarquer. S'approchant le plus possible, Duncan put apercevoir deux hommes qu'il reconnut. Non pas que leur visage lui évoquait quelque chose. Mais plutôt parce qu'ils portaient un uniforme qu'il avait déjà remarqué. Le même que ses agresseurs de la semaine passée. La théorie des policiers était juste. C'était la Team Galaxie comme ils le craignaient. Enchaînés aux murs se trouvaient plusieurs Pokemon qui hurlaient avec agressivité, à la mort.

Ce spectacle était triste à voir, et cruel. Duncan resta caché, son Capumain à ses cotés. Les cris des pauvres Pokemon avaient effacé son sourire. La situation était délicate. Duncan était seul, avec un seul Pokemon capable de combattre. Il n'avait pas de renforts auprès de lui. En face de lui se trouvaient deux individus probablement armés, et à leurs cotés, une armée de Pokemon enragés. Le ranger était clairement en situation de faiblesse. Mais il avait trouvé les malfaiteurs. L'homme pensa aller chercher des secours. Mais il craignait que durant son absence, les hommes n'aient le temps de s'enfuir, ou pire, de faire du mal aux Pokemon. Duncan avala sa salive, sachant qu'il risquait de faire un mauvais choix. Presque en chuchotant, il prononça dans les oreilles de son Capumain.

Duncan a écrit:
Ecoute Catch, je veux que tu retournes à l'entrée de la mine. Si tu trouves Gontran, ou tout autre policier, tu les ramènes ici le plus vite possible. Sois le plus vif possible.

Pas le choix, Catch était le seul Pokemon sur lequel Duncan pouvait compter pour cette mission. L'homme resterait ici pour surveiller les individus.

Modération SVP :
Duncan envoie Catch retourner à l'entrée de la mine pour prévenir et guider les renforts jusqu'ici. Duncan reste dans l'ombre, le plus discret possible, pour observer comment la situation évolue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cooky
Admin
Messages : 7646
Pokedollards : 993593
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Nov - 9:19
Scénario.

La situation est sous contrôle. Votre compagnon part chercher des renforts au triple galop! Les Galaxy semblent vouloir réunir tous les Pokémon volés à cet endroit pour ensuite les faire ... disparaître. Tel est leur ordre de mission. La rafle semble de grande envergure dans la ville, la police ne pourra pas être partout.
Les renforts sont déjà en route dans votre direction suite à l'alerte. Mais soudain vous sentez une main agripper sèchement votre épaule.

- Tu va regretter d'être entrer.


Un Galaxy qui rentrant dans la mine vous a repéré!


Psykokwak (1/1):
 

Que souhaitez-vous faire?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 129
Pokedollards : 34075
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Nov - 15:09
Duncan resta immobile. Il jeta un dernire regard à son Capumain qui disparu dans les profondeurs de la mine. Il espérait simplement qu'aucun obstacle n'entraverait sa route. A présent, le ranger était désarmé. Et n'avait pas d'autres choix que de rester spectateur. L'homme s'était situé le plus proche qu'il pouvait sans se faire repérer. Lorsque les deux agents parlaient, il ne les entendait pas distinctement, mais suffisamment pour comprendre de quoi il était question. A priori, l'agression de la jeune femme n'avait été que le sommet de l'icerberg. A ce qu'il entendait, les membres de l'organisation étaient parvenus à dérober des shitaïs à différents endroits de la ville sans se faire prendre. A voir le grand nombre de Pokemon enchaînés au mur, les malfaiteurs s'étaient très bien organisés.

Duncan savait ce qui attendait ces pauvres Pokemon. Mais l'homme ne pouvait rien faire. Sans Gontran, sans Catch, il n'avait pas suffisamment de ressources pour tenter quoi que ce soit. Les deux seuls Pokemon qu'il détenait étaient des bébés, bien trop jeunes pour pouvoir combattre. L'un d'eux n'avait qu'un jour, le second, une semaine. Non, l'homme ne pouvait qu'attendre, en priant pour que les renforts arrivent suffisamment tôt pour sauver les victimes. Le ranger fut soudainement agrippé par quelqu'un. Dans son sursaut, il crut un instant que les renforts étaient déjà là. Mais la seconde suivante, il savait que ce n'était pas le cas. Ils auraient été bien trop rapides. Et de plus, il ne serait pas en train d'être menacé à ce moment même. Le ranger se retourna, pour voir qu'un membre de la Team Galaxy venait de le surprendre.

Duncan montra ses mains, qu'il leva, en observant l'homme. Le ranger remarqua immédiatement que le bandit n'était pas seul, un Pokemon était à ses cotés, à l'expression belliqueuse. Se relevant très lentement, pour signaler qu'il était inoffensif, Duncan savait qu'il ne pouvait rien faire. Son seul espoir était que les renforts finissent par arriver. Malheureusement, le temps que Catch fasse l'aller, parvienne à alerter les autorités, et revienne, cela risquait de prendre encore du temps. Cinq à dix minutes, peut-être moins. Mais pour le temps qui allait venir, l'homme était totalement à la merci des bandits.

Modération SVP :
Les Pokemon de Duncan étant trop faibles, le ranger se rend, il lève les mains et ne dit mot.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cooky
Admin
Messages : 7646
Pokedollards : 993593
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Nov - 9:30
Scénario.

Vous êtes dépouillé de 75 pkd.

L'agent vous entraîne vers le reste du groupe où vous retrouvez votre collègue, elle aussi attachée au mur par une chaîne. Vous restez là pendant de longues minutes, alors que les Galaxy commencent leur "sale travail". Vous assistez malgré vous au massacre de cinq Shitai. Une balle dans la tête règle leur cas. Alors qu'un agent attrape un et tira un Caninos vers le lieu de tire, vous entendez des voix en masse en provenance du tunnel.

Les renforts arrivent et ils sont nombreux! En moins de deux minutes les Galaxy sont neutralisés et les Shitai restants sous contrôle.

Le bruit de l'arrestation ne tarde pas à se rependre et le reste des troupes prend la fuite depuis le centre ville.

Vous êtes libérés et soignés sur place.

L'attaque est terminée, on dénombre une vingtaine de vols, rien que pour le moment et au moins la mort de cinq Shitai. Les autres Pokémon volés n'ont pas été retrouvés.

Que souhaitez-vous faire?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 129
Pokedollards : 34075
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Nov - 12:53
Même si Duncan se montrait le plus raisonnable qui soit, l'homme qu'il avait en face de lui était d'une autre trempe. Il fallait dire que pour quelqu'un ayant aidé ses complices à dérober des Pokemon à des innocents, à enlever un agent de l'ordre, et s'apprétant à tuer des créatures innocentes, le fait d'avoir affaire à de la diplomatie était une vaste blague. Notamment de la part d'un espion habillé en ranger, et qui, s'il en avait l'occasion, n'aurait pas hésité à les interrompre et à les mettre à l'arrêt. Le membre de la Team Galaxie attrapa son revolver. Duncan écarquilla les yeux. Il se souvenait déjà que la semaine dernière, il y avait eu des victimes. Par chance, si on pouvait appeler cela de la chance, le bandit ne souhaitait pas tirer sur l'humain. Retournant simplement l'arme, il asséna un coup de canon dans la figure du ranger, qui s'écroula au sol sous le choc, brutalement sonné.

Pas un mot de la part de l'agresseur sur la futilité de son geste. Il avait simplement apposé sa domination sur cet homme. Un moyen de lui faire comprendre ici que dans cette mine, la loi, c'était eux, pas lui. Attrapant Duncan par le col, le bandit le força à se relever, sans même attendre que le ranger n'ait repris ses esprits. Des voix s'élevèrent. Les deux autres complices venaient de remarquer la présence de Duncan. Ils semblaient furieux d'avoir ainsi été surpris. L'un d'eux indiqua à l'agresseur de mettre l'agent avec "l'autre". Tenu en joue, gardant les mains levés, et guidés par le canon de l'arme à feu, pointé sur son dos, prêt à exécuter l'homme s'il ne faisait qu'un seul mauvais mouvement, Duncan se laissa guider jusqu'au mur. Sa vue était floue, et il sentait quelque chose de chaud sur la figure. Mais il n'avait pas le luxe de savoir ce qu'il avait. Une minute après, il était attaché au mur. Il regardait autour de lui, reprenant difficilement ses esprits. Tournant l'oeil sur le coté, il remarqua une autre présence humaine. Sandra. La femme était inanimé. Et le peu qu'il put observer du corps de sa collègue, c'était qu'elle avait l'air dans un sale état. Il aperçut son visage tuméfié, éteint, et ensanglanté. Duncan ignorait si elle était vivante, ou morte.

Il sursauta. Un bruit de détonation s'était fait entendre, et résonna dans toute la galerie. Le bruit était effroyable. Duncan vit un Pokemon gisant au sol, flottant dans son propre sang. L'un des membres de la Team Galaxie venait d'abattre l'un des Pokemon. Le ranger ne pouvait rien faire, si ce n'était assister à ce spectacle. Vint un second, puis un troisième. Chacun des Pokemon grognaient à l'arrivée de leur bourreau. Libérés, il était certain qu'ils les auraient mis en pièce, sans distinction. Certains de ces Pokemon avaient un corps déjà très abîmé. Tandis que pour certains, ce n'était que d'infimes détails permettant d'affirmer qu'il avait été mort, autrefois. Un quatrième, un cinquième. Impossible de s'adapter à ce bruit de mort qu'était l'arme à feu. C'était un véritable massacre. Duncan se demandait ce que faisait Catch. Etait-il parvenu à rejoindre les autres agents ? Ou avait-il rencontré un agent de la Team Galaxie et essuyé le même sort que ces shitaïs ? Cette idée glaça le sang de l'homme. Il pouvait y avoir mille et une raison faisant que le Capumain n'était pas arrivé. Mais toutes ces raisons étaient fausses. Les murmures des malfaiteurs furent très vite couverts par de multiples voix venant du fond de la galerie. Les bandits comprirent ce qu'il se passait. Ils tournèrent un oeil vers Duncan, l'un des membres était enragé. Les deux autres ignoraient quoi faire. Ils avaient été imprudents. Le ranger avait trouvé un moyen de prévenir ses collègues, ou n'était simplement pas venu seul. L'un des hommes voulait continuer son travail tandis que l'autre souhaitait achever les deux agents de Floraville. Le troisième leur ordonna de se tenir tranquille. A présent, il n'y avait plus rien à faire si ce n'était aggravé leur cas. Les deux complices écoutèrent le troisième. A partir du moment où ils se surent piégé, leur propre sécurité était plus importante que leur mission. Une chance pour ces shitais.

Les agents pénétrèrent en groupe dans la galerie, accompagnés de leur propre Pokemon. Bien vite, l'endroit fut couvert d'un vacarme tonitruant. Les malfaiteurs furent menottés, chacun d'eux gardant le silence, et ignorant jusqu'au regard noir que leur jeta Duncan. Le ranger fut libéré aussitôt qu'ils furent remarqués par leur collègue. Sandra fut immédiatement placée sur un brancard. Elle était toujours inconsciente, et il s’avérait qu'elle avait passé un plus mauvais quart d'heure que Duncan lui-même. Le ranger, titubant à moitié, ignora l'un des membres de forces de l'ordre.

Duncan a écrit:
J'vàïs bïèn ....

Mais l'un des membres des forces de l'ordre l’arrêta, l'attrapant par le poignet. La voix du collègue se fit autoritaire, comme pour calmer un enfant refusant d'écouter un adulte. Ici, c'était d'avantage pour que le ranger prenne conscience de son propre état. Sa blessure à l'arcade avait été rouverte par le choc, et la partie gauche de son visage était marqué par le coup de crosse.

Duncan a écrit:
Oooh ...

Fit Duncan comme s'il prenait soudainement connaissance de quelque chose qui était là depuis longtemps. L'homme accepta enfin de se calmer, et d'être soigné. Il fut bien vite rejoint par Catch. Le Capumain était en pleine forme, et faisait fête à son dresseur, ignorant ses blessures. Le ranger lui fit une petite tape sur l'épaule, avant de s'éloigner avec ses collègues. Le reste fut laissé au reste des membres des forces de l'ordre.

Deux heures après, le ranger se réveilla dans un des lits du Centre Pokemon. Il se sentait faible, et sa tête le lançait atrocement. A ses cotés se trouvait Catch, agité par le réveil de son dresseur. Apposant sa main sur sa blessure, Duncan remarqua que sa tête était couverte d'un épais bandage. Se levant difficilement, l'homme s'approcha d'un miroir. Il avait une sale gueule. Inspectant la pièce, il remarqua quelques lits vides et un dernier, habité par Sandra, sa collègue. Si le ranger pensait être dans un sale état, que dire d'elle. La jeune femme était couverte de bandages, sa tête ayant été le plus sévèrement touché. L'homme ne sut quoi dire, ni quoi penser. Il était encore déstabilisé par la situation. Tournant son regard à gauche et à droite, il remarqua que Gontran n'était pas là. Enfin, une porte s'ouvrit, une infirmière entra dans la pièce pour venir vérifier si tout se passait bien. En voyant l'un des patients réveillés, elle écarquilla un oeil, le second déjà posé sur sa fiche.

Infirmière de ? a écrit:
Monsieur M.C. John, c'est bien ça ?

C'était Mac John, mais Duncan ne répondit pas. Il était trop fatigué pour cela.

Duncan a écrit:
Jè sùïs òù ?

Infirmière de Charbourg a écrit:
Vous êtes au Centre Pokemon de Charbourg. Vous avez tourné de l'oeil sur le chemin de retour. Mais ne vous en faites pas, nous avons fait le nécessaire, vos jours ne sont pas en danger, ceux de votre collègue non plus d'ailleurs. Par contre, vous allez devoir prendre quelques jours de repos. Ordre du médecin.

Duncan a écrit:
Ah ?
L'infirmière continua de lire sa fiche. Puis ordonna au patient de retourner se coucher. Il avait été recousu, et la perte de sang, bien que peu importante, demandait à ce qu'il prenne le temps de récupérer, du moins jusqu'au lendemain. Duncan s'exécuta. Il laissa l'infirmière se rapprocher de lui, et inspecter son état. Il n'y avait rien à dire de plus. Le ranger s'était laissé faire, tel un enfant. Mais avant que la femme ne sorte, il lui demanda :

Duncan a écrit:
Vöùs sàèz où sè tròùve mön sùpériaur. L'ainspècteùr Göntran ? Il và bièn ?

L'infirmière s'interrompit une minute. Etrangement, les bruits de couloir semblaient étrangement agités. La femme demanda à son patient d'attendre une seconde ou deux. Elle revint cinq minutes après, laissant le temps au ranger de s'impatienter.

Infirmière de Charbourg a écrit:
L'inspecteur est sur une autre affaire qui demande son attention. Le commissaire ou l'un de ses seconds vous en diront plus, mais après que vous vous soyez reposé.

La dernière phrase sonnait comme un ordre. Duncan ignorait ce qu'il se passait, mais au moment présent, il n'avait qu'une seule envie, combler de repos son corps qui ne demandait qu'une chose, se reposer.

Modération SVP :
Si c'est ok pour toi, je fais comme j'avais dit pour la seconde partie de cette enquête.
La rafle de Charbourg n'était que la partie cachée de l'Iceberg, et la Team Galaxie a entrepris une rafle d'envergure sur tout l'Ouest de Sinnoh visant Vestigion, Féli-Cité, Littorella et Joliberges (Floraville et Bon Augure sont de trop petites villes pour les intéresser vraiment).. A cause de la panne des services de PC actuels (dont j'évoque dans mes RPs depuis quelques temps), l'information a pris du temps à parvenir aux forces de l'ordre situés à Charbourg, et tous tentent maintenant de rattraper le coup en renvoyant des membres dans chacune de ces villes.
Gontran fait parti d'eux et est envoyé à Féli-Cité pour soutenir les forces de l'ordre.
Donc en gros : Duncan, blessé, est hors de combat pour l'instant. Je joue Gontran qui prend le bus pour Feli-Cité. C'est le soir, et la rafle a déjà fait des dégâts.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cooky
Admin
Messages : 7646
Pokedollards : 993593
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Nov - 13:05
- 100 pkd. Désolé j'suis obligé de te compter le déplacement.

Suite de ma modération là bas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon d'Antan, retour aux origines :: Les régions :: Sinnoh :: Charbourg-
Sauter vers: