Arène saison 1 (Archibald VS Eva)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Arène saison 1 (Archibald VS Eva)

Message  Eva Mayers le Mar 5 Avr - 10:15






La frappe du Destin

Le combat touchait à sa fin. Le loup venait de faire sa dernière apparition et c’était encore une fois à la brune d’attaquer. Mais le faire devenait de plus en plus difficile, voire impossible. Un simple regard de son ami fut comme un coup de poignard en plein cœur, extrêmement douloureux. Pourquoi avait-il fallu que ça soit lui ?! Eva maudissait les organisateurs de ce concours pour avoir répartis les combats de la sorte. S’ils avaient agis différemment, elle n’aurait pas eut à affronter Archibald et ne souffrirait pas autant. Tout ce qu’elle voulait maintenant c’était que le combat se termine, pour en finir une fois pour toute et pouvoir le retrouver, le prendre dans ses bras. Il lui avait manqué, lui cet homme, qu’elle connaissait pourtant si peu.

Dracaufeu tourna la tête vers elle, attendant une nouvelle instruction. Hélas, elle n’en avait aucune pour lui. L’envie n’y était pas. Son dragon n’avait plus vraiment besoin d’elle de toute façon, la fin du match était tracée, c’était à peine si le loup tenait encore sur ses pattes. Pauvre bête. Eva lui répondit simplement par un hochement de tête, il pouvait utiliser l’attaque qui lui plaisait. Le moyen utilisé avait peu d’importance, tout ce qui comptait c’était la fin. Ainsi, le dragon fit apparaître une dernière fois sa lame air, devenue la seule attaque dont il semblait faire usage en dehors des flammes, mettant ko Grahyena en un coup. L’arbitre leva le drapeau en direction de la brune, le match était terminé. La foule applaudissait à tout rompre, excitée par toute cette violence. Eva, elle, ne parvenait guère à se réjouir de sa victoire. En fait, elle aurait préférée perdre pour ne pas se retrouver dans cette situation, mais c’était trop tard.

Voyant que l’arbitre déclarait un entracte avant le prochain combat, Eva en profita pour se rapprocher de son Dracaufeu et examiner sa blessure. Le dragon baissa sagement la tête, acceptant la caresse que sa dresseuse lui donnait. Après un bisou bien mérité sur le museau du lézard, la jeune femme s’approcha de l’aile gauche blessée de son Pokémon. Elle n’insista pas trop sur la blessure, pour ne pas faire souffrir son Pokémon mais examina avec soin l’os. Il ne semblait pas cassé mais la morsure était profonde. Une partie de l’aile était également trouée et mettrait du temps à se reconstituer.

- Tout va bien grand, on va s’occuper de toi. Tu t’es très bien battu.

Eva se tourna vers l’équipe médicale qui attendait à une extrémité du terrain, comme pour tous les combats ayant lieux dans la tour. D’un signe de la main, elle demanda leur intervention. Dans le groupe de soigneurs, ce fut une femme aux cheveux rouges et cours, mode Punk, qui se dévoua pour s’occuper du dragon. Les deux femmes se saluèrent brièvement avant que l’infirmière n’examine Dracaufeu.

- Ca ne me semble pas cassé, mais on va lui faire passer une radio par sécurité. On reviendra vers vous d’ici une heure ou deux, vous pouvez attendre en coulisse.

La brune la remercia et lui confia tant qu’à faire la Pokeball de Mentali. Dracaufeu s’éloigna tranquillement avec sa soigneuse, sous le regard attristé d’Eva. Elle n’aimait pas voir ses Pokémons dans cet état. Fermant les yeux un instant, elle inspira profondément avant de se tourner vers Archibald.
Maintenant que le combat était terminé, elle pouvait se consacrer à lui. Elle avait retrouvée un peu de sa joie de vivre, même si elle s’en voulait un peu d’avoir battu son ami. C’était le jeu, elle avait jouée. D’un pas sûr, elle se dirigea vers lui et ne lui demanda pas vraiment sa permission pour le prendre dans ses bras en douceur. C’était sa façon à elle de dire bonjour à ses proches dont Archibald faisait à présent parti. Elle relâcha rapidement son étreinte, s’éloignant d’un pas pour croiser son regard. Il n’avait pas changé.

- Je suis contente de vous revoir, même si j’aurais préférée que ce soit ailleurs.

Eva se voulait douce et souriante, plus tranquille que quelques instants auparavant. Dans les tribunes, les gens s’agitaient pour aller chercher des rafraîchissements. Rejoindre les coulisses ne serait pas forcément une mauvaise idée, il y avait trop de monde ici.


Relationnel ♥


_________________
avatar
Eva Mayers
Policier | Champion - Vénérable
Policier | Champion - Vénérable

Messages : 3870
Pokedollards : 43405

Caractéristiques du personnage
Age du personnage: 28
Signe particulier : aucun
Apparence: brune, 1m73, yeux bleus

Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-antan.forumactif.com/t103-eva-mayers#722

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arène saison 1 (Archibald VS Eva)

Message  Archibald Lannysser le Mer 6 Avr - 0:54




La frappe du Destin


Tour de Combat - Saison 1





Porsque le drapeau se lève, un poids disparaît de ma poitrine. Moïra est tombée sans pouvoir riposter, et là est certainement ma plus grande peine. Mais après tout, c'est en perdant que l'on remporte le plus grand savoir. Ce que mes Pokémon n'avaient pas aujourd'hui, ils l'auront demain, et je gage qu'un jour, ils surpasseront ceux qui les ont battu tantôt. Telle est la foi d'un dresseur. Ma tristesse ne va pas tant à ma défaite - que je savais inéluctable - qu'à la souffrance et à la frustration de mes deux compagnons. Je les avais mené ici pour leur donner confiance. J'ignore si l'objectif est atteint. Après avoir rappelé Moïra, je m'apprête à quitter le terrain. Pourtant, un vague pressentiment me fait lever la tête en direction d'Eva.

...Eh, il semblerait qu'elle me fonce dessus ! Une seconde, j'ai un bref mouvement de recul, surpris, me demandant quel reproche elle pourrait bien vouloir me faire pour mériter qu'elle me gifle. Sauf qu'en guise de soufflon, elle m'étreint subitement d'une telle manière que j'en reste parfaitement coi.

" Je suis contente de vous revoir, même si j’aurais préférée que ce soit ailleurs. "

Il me faut tout mon esprit pour ne pas m'empourprer jusqu'aux oreilles. Une telle marque d'affection... disons que je n'en ai plus l'habitude depuis... une éternité ! Elle finit par se dégager, me laissant l'empreinte de ses bras sur les vêtements, invisibles, pourtant très palpables. Je crois ne pas pouvoir me défaire de cette enivrante sensation de si tôt.
Je garde le silence une petite seconde, le temps de plonger de nouveau dans la source de ses yeux, puis je lui souris largement, le ton chantant de ma voie faisant le reste :

" Tout le plaisir est pour moi. "

Quant à la fin de sa phrase, je me contente de pencher légèrement la tête à droite et me contente de lui dire doucement :

" Vous n'avez pas à vous en faire, il n'y a jamais meilleure place que celle où l'on se trouve ! Et quoi de mieux qu'un stade pour prouver ce que l'on vaut ? Je pense ne pas m'être trompé à votre sujet. Vous n'en démentirez pas, car vous ne le pouvez pas, pas après une telle victoire ! "

J'avais résisté de mon mieux, certes, mais elle m'avait, dans le jargon du milieu, bel et bien écrasé. Mais par le Ciel et la Terre, qui aurait pu en vouloir à un ange pareil ?! Un crime.




_________________
T-Card

avatar
Archibald Lannysser
Dresseur | Scientifique - Sage

Messages : 928
Pokedollards : 18390

Caractéristiques du personnage
Age du personnage: 45 ans
Signe particulier : Boiteux et ambidextre, en costume trois pièces à l'allure loufoque.
Apparence: 1m85 pour 76kg, sec et nerveux, visage émacié, cheveux châtains, mi-longs, yeux dorés, cernés.

Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-antan.forumactif.com/t742-archibald-lannysser

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arène saison 1 (Archibald VS Eva)

Message  Eva Mayers le Mer 6 Avr - 11:58






La frappe du Destin

C’était bel et bien confirmé. Il n’avait pas du tout changé et parlait d’une façon toujours aussi énigmatique voire philosophique. Il prenait sa défaite avec beaucoup de relativité, Eva l’enviait. Cet homme avait un sang froid à toute épreuve, sachant garder son calme et la mesure de ses pensées à chaque instant. Sa question rhétorique laissa néanmoins la brune perdue l’espace d’un instant.

- Je pense ne pas m'être trompé à votre sujet.

A quoi faisait-il allusion ? Parce qu’il s’était fait une opinion d’elle ? Eva avait l’impression d’avoir ratée un chapitre, un peu comme quand on regarde le train passer mais qu’il est trop tard pour monter dedans. Ce n’est seulement qu’après coup qu’elle réalisa qu’il faisait surement référence à ses capacités de dressages. Du moins, elle espérait que c’était bien cela, sans quoi elle s’avouait complètement larguée. C’était cela aussi que de connaître Archibald Lannysser : sentir son cerveau pédaler dans la semoule pour déchiffrer de potentiels messages dissimulés dans de jolies formes linguistiques. Ce verbiage aurait pu en irrité plus d’un, mais Eva appréciait à sa juste valeur le raffinement qui lui faisait tant défaut.

Pour une raison encore inconnue, Archibald avait l’air plus distant que lors de leur première rencontre, du moins c’était le sentiment qu’il lui procurait. Mais pourquoi ? Si elle n’était pas venue à lui, aurait-il fait le premier pas ou serait-il parti comme un voleur ? Cette question déstabilisa quelque peu la demoiselle qui ne savait plus trop comment réagir. Elle ne voulait pas le déranger ni lui voler un temps précieux. Mais peut-être se faisait-elle tout simplement des idées et il était heureux d’être là. Il fallait toujours qu’elle se prenne la tête pour rien, cela devait être héréditaire. En tout cas maintenant qu’il était là, s’il était d’accord, Eva voulait en profiter pour en savoir plus sur lui, car il fallait avouer qu’elle ne savait pratiquement rien de lui ! Ce combat lui avait donné pourtant un indice. Il devait être dresseur très probablement, surtout vu son niveau. La Ranger décida de tâter le terrain, façon de parler.

- J’ignorais que vous étiez adepte de ce genre de tournois.

A plusieurs mètres de là, le regard d’Eva fut attiré par un garçon plutôt bien portant, au visage joufflu. Il était accoudé à la rambarde de sécurité, mangeant du pop corn de manière mécanique, ne prenant pas vraiment le temps de mâcher. Il fixait les deux compères comme si il était au cinéma, ne baissant pas le regard face à celui de la brune. A croire que le duo devait faire une bonne distraction pour ce jeune garçon d’une dizaine d’année. Sa main continuait de se balader entre le paquet en carton rouge et sa bouche, s’en était déstabilisant. Il ne manquait pas d’aplombs et Eva se demandait s’il se rendait compte de son impolitesse saisissante. Il parvint à faire bloquer la jeune femme sur lui durant plusieurs secondes tant ça en était dérangeant d’être observé de la sorte. Se reprenant et adoptant une réaction quelque peu choquée, elle reprit la parole.

- Puis-je vous inviter à prendre un café ou autre chose ? Il serait dommage de se quitter si rapidement. Bien sure, je ne veux pas vous retenir si vous avez d’autres priorités.

Eva espérait qu’il répondrait à l’affirmative et qu’ils pourraient ensemble quitter ce terrain. Sa voix la trahissait pourtant involontairement, elle craignait réellement de déranger son ami, de l'importuner.

En tout cas, la belle n’aimait pas se sentir observée, encore moins en si délicieuse compagnie. Non pas qu’elle craignait qu’on la remarque en présence d’Archibald, mais c’était juste que cela ne regardait personne d’autre qu’eux. Et puis, Mentali étant absent, Eva pouvait profiter de parler librement sans avoir à retenir son fauve d’une main pour éviter le bain de sang. Ce n’était pas à négliger non plus.


Relationnel ♥


_________________
avatar
Eva Mayers
Policier | Champion - Vénérable
Policier | Champion - Vénérable

Messages : 3870
Pokedollards : 43405

Caractéristiques du personnage
Age du personnage: 28
Signe particulier : aucun
Apparence: brune, 1m73, yeux bleus

Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-antan.forumactif.com/t103-eva-mayers#722

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arène saison 1 (Archibald VS Eva)

Message  Archibald Lannysser le Jeu 7 Avr - 18:07




La frappe du Destin


Tour de Combat - Saison 1





Comme une présence angélique, son aura m'attire et m'apaise, me redonnant toute confiance. En vérité oui, je le voyais maintenant, Eva n'avait pas grand chose de Merredith. Elle était le courant d'énergie dans lequel je me baignais avec délice. Une force de caractère dans un écrin de douceur, un torrent tumultueux dans la montagne paisible. Que dire, sinon que je ne me lasse pas de ses charmes. Elle est un tableau que l'on contemple, dans le vague. Un livre que l'on aime à relire encore et encore sans en avoir découvert les secrets.

" J’ignorais que vous étiez adepte de ce genre de tournois.

-Oh, détrompez-vous, ce n'est que mon premier. Je n'ai que rarement compété dans ma vie, cette fois est l'une des rares. Je n'ai pas tant goût à l'affrontement qu'à celui de l'entraînement régulier et bien mené.
"

Je vois son regard filer. Instantanément, son visage se ferme et se fait dur. A mon tour, je m'inquiète d'une telle réaction. Mon attention suit la sienne et mon profil rencontre alors le visage d'un enfant énorme nous dévisageant avec morgue depuis les tribunes. Je le fixe à mon tour, sans expression. J'y suis en effet fort indifférent : que nous veut-il ? Peut-être rien, ou peut-être espère-t-il avoir droit à un tout autre spectacle que celui que nous venons de donner. Après un temps d'échange parfaitement muet et glacial, mon visage affiche un large sourire, peut-être trop large pour être honnête, et je salue l'impoli de mon couvre-chef, tel un vrai pitre. Ma petite méchanceté anodine exécutée, je rends mon attention pleine et scincère à la seule ici qui la mérite.

" Puis-je vous inviter à prendre un café ou autre chose ? Il serait dommage de se quitter si rapidement. Bien sure, je ne veux pas vous retenir si vous avez d’autres priorités. "

Quelles priorités pourraient bien être les miennes, moi qui n'ait ni famille ni maison ? Ni même billet de retour d'ailleurs : il faudra s'en préoccuper tout de même.

J'entends la petite fébrilité discrète de sa voix. Je ne sais trop quelle origine lui prêter. Mais je me tais, je laisse mes yeux la regarder sans la voir une seconde. Le temps, simplement, de laisser le doute planer, entre nous. Sadique ? Quel mot que celui-ci : la douceur existerait-elle sans la douleur ? Les choses vont toujours par paire. Plus encore, la troisième chose de toute chose naît des deux premières ! Ainsi, notre lien naît du plaisir comme de la souffrance...

" Ce serait une grande joie pour moi que de partager encore un moment d'existence en votre compagnie, mademoiselle ! "

Je m'incline, souriant tout à fait. Me voilà heureux, le plus simplement du monde ! L'aurais-je été si je ne m'étais d'abord astreint à la retenue et au silence ? Certainement, mais certainement pas autant qu'à présent. Mais je lui laisse toute latitude pour l'initiative : je veux voir les sentiers qui sont les siens. D'un regard, j'invite Seth à me suivre. Le voilà déjà qui m'observe d'un air las. Mais il le fait de bonne grâce. Il sait désormais que je ne suis pas aussi sot que je le laisse à croire. Après quoi je reviens à Eva, pour lui proposer mon bras. Si elle sait où l'on peut trouver ce fameux "café", je la laisse volontiers me guider, car je ne connais nullement cet endroit !





Dernière édition par Archibald Lannysser le Sam 9 Avr - 11:22, édité 2 fois

_________________
T-Card

avatar
Archibald Lannysser
Dresseur | Scientifique - Sage

Messages : 928
Pokedollards : 18390

Caractéristiques du personnage
Age du personnage: 45 ans
Signe particulier : Boiteux et ambidextre, en costume trois pièces à l'allure loufoque.
Apparence: 1m85 pour 76kg, sec et nerveux, visage émacié, cheveux châtains, mi-longs, yeux dorés, cernés.

Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-antan.forumactif.com/t742-archibald-lannysser

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arène saison 1 (Archibald VS Eva)

Message  Eva Mayers le Ven 8 Avr - 9:55






La frappe du Destin

Lui donner le sourire, la faire rire, cela il savait le faire à merveille, mieux que quiconque. Le voir ainsi saluer le petit curieux eut pour effet de faire rire la brune. Il pouvait être mesquin, tout comme elle, ce qui le rendait encore plus attachant. Son humour était d’un tout autre style, comme son personnage lui-même, mais l’impact restait foncièrement identique. Archibald n’était pas du genre à se laisser intimider, par qui que ce soit et encore moins par un jeune avorton. Il dominait de sa présence, en venant même à en intimidée Eva. De sentiment de sécurité qu’il lui avait inspiré à Poivressel était de retour à son esprit et la jeune femme ne pouvait pas se lasser de le regarder. Le moindre de ses gestes était pour elle une source d’inspiration et de quiétude. Son regard doré se posa de nouveau sur elle, la transportant dans un autre univers, lui faisant oublier un instant qu’ils étaient toujours observés. Elle flottait.

Il acceptait. Son petit cœur se mit de nouveau à fondre, elle ne s’était pas attendue à ce que sa réponse soit positive, au plus elle l’avait espérée. A la hauteur de l’image qu’Eva lui connaissait, il s’inclina, avant de lui proposer son bras. Comment refuser ? Aux anges, la brune s’exécuta, se demandant comment ses jambes pouvaient encore faire pour la tenir debout. Elle avait l’impression de marcher sur un nuage, encore une fois, mais ce jour là elle ne pouvait pas mettre cette réaction sur le dos d’une crise d’hypoglycémie. C’était autre chose qui la troublait, cette même chose qui l’avait déjà perturbée dans ce centre Pokémon et qu’elle avait bien du mal à admettre. C’était pourtant de plus en plus évident, de même que fou. Elle était tombée amoureuse, le mot était lâché, une vague émotion dans sa tête que continuait de prôner la raison.

- En passant j’ai vu qu’il y avait ce qu’il fallait en coulisse. Désolé d’ailleurs pour mon retard tout à l’heure, mon train n’était pas décidé à avancer, ce n’est guère dans mes habitudes d’ordinaire, de ne pas honorer un rendez-vous.

Marchant près de lui, elle repensa aussitôt au comportement de Mentali durant le combat, qui la préoccupait toujours un peu. Autant crever l’abcès tout de suite.

- Et comme c’est le jour des excuses, je vous les présentent également pour mon Mentali. C’est bien la première fois qu’il agit de la sorte, refusant d’obéir et se montrant agressif je veux dire.

Elle soupira avant de reprendre.

- Il est avec moi depuis des années, depuis ma formation de Ranger, j’ai appris mon métier avec lui. On ne s’est jamais quitté, voyageant ensemble à travers Kantô. Je le connais bien et je sais ce qui le travaille, d’ailleurs vous devez vous en douter au vu de son agressivité à votre égard. Je crains que mon compagnon de toujours ne supporte guère de voir une autre personne passer du temps avec moi.
Mais que cela ne vous empêche pas de rester. J’ai beau aimer profondément mes Pokémons, ils n’ont pas à décider de ma vie ni de mes fréquentations.


Eva était restée volontairement évasive, ne disant qu’à mi-mots la vérité. Si Mentali se comportait de la sorte alors il était évident qu’il avait lu les pensées de sa dresseuse et connaissait son attachement pour Archibald. La jalousie ne pouvait n’être que d’un mal être profond et ce mal touchait en ce moment son chat du diable. Eva savait à quoi s’en tenir maintenant avec son starter. Une bonne discussion s’imposait avec lui. Avec Démolosse, cela faisait deux Pokémons colériques et incontrôlables dans l’équipe … deux de trop. Il fallait réagir et passer du temps avec eux pour résoudre le problème. Eva n’avait pas encore les mots ni la solution pour les apaiser, mais il lui faudrait les trouver.

Ainsi, ils arrivèrent dans les coulisses cette pièce plutôt confortable reliée aux vestiaires. Il n’y avait que deux autres personnes, deux hommes d’une trentaine d’années. Ils devaient surement êtres les prochains participants du match et rangeaient leurs affaires dans les casiers. Eva récupéra son sac dans le petit salon, à l’endroit même où elle l’avait largué (oui il n’y avait pas d’autre mot). Elle vérifia rapidement qu’on ne lui avait rien volé, lâchant de part ce fait le bras de son ami.
Tout était là, y compris ses Pokeballs et son argent. Ouff ! Elle invita Archibald à s’asseoir sur un des petits canapés et s’empressa de le rejoindre, s’asseyant à ses côtés.

- Que puis-je offrir à ce qui à qui je dois la vie ?

C’était peut-être gênant, mais c’était la vérité. Si Archibald n’avait pas été là ce jour là sur le port, elle ne serait sans doute pas ici à bavarder avec lui. Eva se sentait redevable envers lui mais se doutait que sa dette ne serait jamais réellement acquittée tant elle était grande. A défaut de pouvoir être à la hauteur de cet acte, elle se voulait serviable envers lui.


Relationnel ♥


_________________
avatar
Eva Mayers
Policier | Champion - Vénérable
Policier | Champion - Vénérable

Messages : 3870
Pokedollards : 43405

Caractéristiques du personnage
Age du personnage: 28
Signe particulier : aucun
Apparence: brune, 1m73, yeux bleus

Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-antan.forumactif.com/t103-eva-mayers#722

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arène saison 1 (Archibald VS Eva)

Message  Archibald Lannysser le Dim 10 Avr - 23:37




La frappe du Destin


Tour de Combat - Saison 1





Cette douce proximité, au demeurant tout à fait correcte, rend étrangement le soleil plus brillant encore. Je sens le poids de son bras sur le mien, et le sentiment de complétude qui l'accompagne n'est en rien dû au hasard. Je commence à m'y faire, et j'ai peur, au final, d'avoir tendance à m'y réfugier, d'en devenir dépendant. Car je le vois bien : de fil en aiguille, c'est bien d'une drogue fatale dont il est question. Le soupirant anonyme que je suis ne pourra bientôt plus se passer de ces yeux-là, de ce sourire charmeur et de cette voix cristalline.

" En passant j’ai vu qu’il y avait ce qu’il fallait en coulisse. Désolé d’ailleurs pour mon retard tout à l’heure, mon train n’était pas décidé à avancer, ce n’est guère dans mes habitudes d’ordinaire, de ne pas honorer un rendez-vous. "

Ma tête fait un léger "non", sourire aux lèvres.

" Un retard ? Et moi qui pensait naïvement que la star du moment se faisait désirer... Le public n'y aurait-il vu que du feu ? "

Public dans lequel je m'incluais largement ! N'avais-je pas été aux premières loges pour assister au spectacle ? Chemin faisant, nous quittons le stade, bras-dessus bras-dessous, nos paroles résonnant dans le haut couloir.

" Et comme c’est le jour des excuses, je vous les présentent également pour mon Mentali. C’est bien la première fois qu’il agit de la sorte, refusant d’obéir et se montrant agressif je veux dire. Il est avec moi depuis des années, depuis ma formation de Ranger, j’ai appris mon métier avec lui. On ne s’est jamais quitté, voyageant ensemble à travers Kantô. Je le connais bien et je sais ce qui le travaille, d’ailleurs vous devez vous en douter au vu de son agressivité à votre égard. Je crains que mon compagnon de toujours ne supporte guère de voir une autre personne passer du temps avec moi.
Mais que cela ne vous empêche pas de rester. J’ai beau aimer profondément mes Pokémons, ils n’ont pas à décider de ma vie ni de mes fréquentations.
"

Seth prend un air dégagé, faisant mine de nous laisser seul. Je sais qu'il supporte de moins en moins de me voir m'éloigner de lui, pour mon équipe ou pour mes intérêts de cœur. Mais dois-je pour autant lui sacrifier ma vie ? Je préfère reporter cette question. Pour le moment, Eva m'entraîne vers une destination inconnue, sûre d'elle. Je m'en remet donc à son idée, qui ne peut être qu'excellente quoi qu'il advienne. Ah oui, je suis parfaitement objectif dans mon jugement, aucun doute...

" Oh... Vous savez, il en est de même pour tous les Pokémon ayant longtemps partagé la vie d'un humain. De même qu'ils nous influencent subtilement, nous leur détaignons dessus. Ils auront, au fil du temps, une certaine tendance à prendre nos réactions d'humains... Je comprends qu'il n'apprécie pas de vous "partager". Quoi de plus naturel ? Je n'ai aucune légitimité par rapport à lui. "

Plus je m'écoute, et plus je trouve mon discours équivoque. De quoi suis-je en train de parler, au juste ? Le sais-je moi-même ? Je m'entends, et je pense que mes sentiments achèvent de troubler ma raison : nous parlons bien ici d'amitié, n'est-ce pas ? De rien d'autre. Garde-toi de te croire arrivé, si ton cœur bat pour cette dame, il ne doit en aucun cas noyer ton discernement. Eva Mayers ne reste-t-elle pas une inconnue ? Car enfin, nous nous connaissons si peu... Heureusement, nous parvenons à destination. Cet endroit est en effet fort agréable et confortable, en toute simplicité. J'apprécie tout particulièrement de pouvoir m'asseoir après cette heure passée debout sans bouger. Donc, après avoir récupéré nos effets, nous nous asseyons.

" Que puis-je offrir à ce qui à qui je dois la vie ? "

Mes joues rosissent malgré moi : pourquoi diable croire cela ? Qu'ai-je donc fait de si héroïque pour mériter qu'elle me soit redevable ? Strictement rien qu'aucune âme un tant soit peu humaine n'ai fait. Mes yeux la couvent et distillent toute la paternelle attention que sa remarque m'évoque. Si elle savait... Bien des ingrats peuplent ce monde, mais aussi, combien d'actes du genre ont été par trop mis sur un piédestal. Toute vie est sacrée, en préserver une est de l'ordre du devoir moral. Il n'y a nul héro ici. Simplement un homme. Un homme... amoureux, peut-être bien ?

" Vous ne me devez rien. Et quitte à vouloir un acquittement, il m'a déjà été cent fois donné ! "

Je ne peux retenir mon sourire : Eva, si attentionnée et délicate, alors que rien ne l'y oblige. Ne voit-elle pas à quel point ce sourire qu'elle me donne me comble ? C'est la meilleure des récompenses. Je ne me lasse pas de le voir, beau et naturel, promesse muette de bonheur. Encore, je m'égarre, mon regard devient flou et rêveur. Je me redresse légèrement sur la banquette et j'avise alors une machine automatique en face de nous.

" Mais si vous parlez de ce que cet appareil peut nous procurer... un café sans sucre m'irait fort bien ! "

Hm, petite pirouette et voilà, la conversation revient sur les rails qu'elle n'aurait jamais dû quitter !




_________________
T-Card

avatar
Archibald Lannysser
Dresseur | Scientifique - Sage

Messages : 928
Pokedollards : 18390

Caractéristiques du personnage
Age du personnage: 45 ans
Signe particulier : Boiteux et ambidextre, en costume trois pièces à l'allure loufoque.
Apparence: 1m85 pour 76kg, sec et nerveux, visage émacié, cheveux châtains, mi-longs, yeux dorés, cernés.

Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-antan.forumactif.com/t742-archibald-lannysser

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arène saison 1 (Archibald VS Eva)

Message  Eva Mayers le Lun 11 Avr - 9:39






La frappe du Destin

Le flèche avait atteins sa cible, cela se voyait au visage d’Archibald qui s’était légèrement empourpré. Le regard qu’il posa alors sur elle la transperça de part en part. Il n’y avait que lui pour lui faire cet effet là. Pourtant la brune en avait rencontré des tas d’hommes depuis ses débuts en tant que Rangers et des pas jojo pour dire vrai. La plupart d’entre eux étaient des racailles, n’ayant peur de rien, mais aucun d’eux n’avait fait frémir ou reculer Eva d’un pas, aucun, sauf lui. Son ami savait la déstabiliser d’un simple regard, sans même bouger le petit doigt. Il avait comme une emprise psychique sur elle, bien qu’Eva ait du mal à croire en ce genre de pouvoir, même si cela avait été prouvé par la science pour le coup.

Comme à son habitude, le gentleman qu’il était se voulait modeste, comme les supers héros. Eva lui rendit naturellement son sourire. Sans doute ne se rendait-il pas compte à quel point il avait changé sa vie. D’un tourbillon mélancolique, la brune était passée à élan frais de motivation et d’objectifs à atteindre. Cette « simple » rencontre avait tout changé pour elle. De nature solitaire, la Ranger se complaisait parfois à s’imaginer en compagnie de cet homme, voyageant main dans la main à travers le monde, affrontant les dangers ensemble, tel un couple que plus rien ne pourrait arrêter. Il était devenu en deux semaines sa source d’inspiration, une raison de plus de se battre contre la Team Rocket. L’idée d’affronter l’organisation pour le protéger faisait parti de son retour sur le devant de la scène. Pourtant, avait-il réellement besoin d’elle ? Il avait été l’un de premiers à affronter les agents à Lavanville, bien avant elle d’ailleurs et il s’en était sorti vivant. Grâce à lui, les méchants avaient pris du retard, permettant ainsi à Eva de pouvoir mieux exercer son métier. Mais cela, il l’ignorait toujours. Le moment était peut-être venu de lui dire au final. Oui, probablement, il le méritait et tant pis pour le côté secret du rapport.

Archibald affirmait qu’elle s’était déjà acquittée de sa dette, mais la brune en savait plus que lui, même si l’équilibre n’allait pas tarder à être rétabli. Son attitude s’était quelque peu troublée le temps de sa réflexion et cela il avait du s’en apercevoir. Elle était comme un livre ouvert pour lui malgré leur rencontre récente. Pour faire diversion, elle se dirigea d’un pas sûr vers la machine à café. Ça ne valait pas la qualité d’une vrai cafétéria, mais à cette heure ci le public avait dû se ruer dessus et l’attente serait trop longues pour deux malheureuses boissons. Eva imaginait déjà la foule dans le hall de la tour et rien que cette idée la conforta dans son choix de rester ici, tranquille. Comme pour lui donner raison, les deux hommes qui allaient s’affronter après eux, quittèrent le vestiaire pour se diriger vers le terrain de combat. Ils n’étaient plus que tous les deux. Eva sourit à nouveau. Quelques « bip » plus tard, la brune revint près de son compagnon avec un café sans sucre et un cappuccino caramel. Elle lui tendit naturellement son gobelet et s’installa à sa gauche. Eva sembla perdu quelques secondes, le temps de réfléchir, puis elle se lança.

- Je dois vous avouer quelque chose. Je vous connaissais déjà bien avant notre rencontre sur le port.

Elle laissa un temps de silence pour laisser le poids de ses mots faire le reste.

- Du moins, c’est votre nom que je connaissais. Je suis Ranger, ça vous le savez, mais en tant que tel j’ai eut accès au rapport de police concernant l’attaque de Lavanville, je sais que vous y étiez et que vous avez participé à l’opposition. Ça peut paraître idiot, mais dès que la mémoire m’es revenue, j’ai su que je pouvais avoir entièrement confiance en vous. Vous êtes quelqu’un de bien Monsieur Lannysser et j’ai de la chance d’avoir pu vous rencontrer.

Quelque peu soulagée d’avoir avoué son petit secret, elle s’accorda une gorgée de sa boisson chaude préférée. Mon dieu que cela faisait du bien ! Même si son cœur n’avait pas besoin d’être réchauffé à l’heure actuelle, c’était toujours un sentiment agréable que de laisser cette chaleur l’envahir.

- Vous avez su me redonner foi en mon métier, j’ai pu remonter en selle depuis la fois dernière. Et vous, quelles merveilleuses aventures avez-vous vécus ?

La demoiselle se sentait à nouveau détendue et se cala confortablement au fond du canapé, serrant sa tasse entre ses doigts fins comme elle aimait tant le faire, soufflant délicatement dessus pour voir la fumée s’en échapper.

Relationnel ♥


_________________
avatar
Eva Mayers
Policier | Champion - Vénérable
Policier | Champion - Vénérable

Messages : 3870
Pokedollards : 43405

Caractéristiques du personnage
Age du personnage: 28
Signe particulier : aucun
Apparence: brune, 1m73, yeux bleus

Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-antan.forumactif.com/t103-eva-mayers#722

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arène saison 1 (Archibald VS Eva)

Message  Archibald Lannysser le Mar 12 Avr - 1:13




La frappe du Destin


Tour de Combat - Saison 1





Je profite honteusement de ce moment où elle s'éloigne pour l'observer, confortablement assis : ses petits pas décidés qui la mènent droit sur la machine, le balancement discret de sa chevelure le long de ses épaules. Comme si cet acte anodin était lui-même un combat, elle s'avance droit sur l'adversaire, fière et farouche. Eva, guerrière dans l'âme... Jusque dans les détails. Je souris bêtement, fasciné par ce spectacle. Je la suis encore du regard lorsqu'elle me revient, deux tasses à la main. Mes yeux brillent. J'accepte la boisson qui m'est offerte à deux mains, laissant ma canne reposer négligemment le long de ma jambe. Seth s'est allongé comme un gros chat à mes pieds, en boule. Seule sa corne dépasse et frémit au gré de ses pensées.

" Je dois vous avouer quelque chose. Je vous connaissais déjà bien avant notre rencontre sur le port. "

Mon sourcil droit se lève avec suspicion tandis que je porte la tasse à mes lèvres. Le silence qui suit me fait répondre avec un petit accent de malice :

" Vraiment ? Intéressant. "

Autant dire que cela ne me surprend pas tant. Pourquoi ? Misère. Je suis parfois plus connu que je ne le souhaiterais. J'espère n'avoir jamais la police à mes trousses, mais sait-on toujours de quoi autrui vous accuse ? Le fait qu'elle soit Ranger la prédispose à savoir nombre de chose. Mais... Oui, mais !

"Du moins, c’est votre nom que je connaissais. Je suis Ranger, ça vous le savez, mais en tant que tel j’ai eut accès au rapport de police concernant l’attaque de Lavanville, je sais que vous y étiez et que vous avez participé à l’opposition. Ça peut paraître idiot, mais dès que la mémoire m’es revenue, j’ai su que je pouvais avoir entièrement confiance en vous. Vous êtes quelqu’un de bien Monsieur Lannysser et j’ai de la chance d’avoir pu vous rencontrer. "

Je me contente de hocher la tête, tout en buvant. L'amertume du café m'emplit la bouche, la chaleur se diffuse et me tire un discret soupir, lorsque je finis ma gorgée.

" J'ignore ce que peut bien signifier "être quelqu'un de bien". Disons que je m'attache à ne pas être mauvais selon ma conception des choses... Ce qui est déjà un travail en soit! Du reste, je suis une personne qui respecte la Vie. Tout simplement. Aujourd'hui, c'est un mot qui n'a guère de sens pour les jeunes générations. "

La phrase qu'elle fait suivre, néanmoins, porte en elle un optimisme qui fait chaud au cœur.

" Vous avez su me redonner foi en mon métier, j’ai pu remonter en selle depuis la fois dernière. Et vous, quelles merveilleuses aventures avez-vous vécus ? "

Les coins de mes yeux se rident de joie à l'entendre.

" C'était là mon seul espoir Miss Mayers. Seulement, si mon entreprise fut un succès, c'est autant de votre fait que du mien. Retenez que l'on ne peut jamais changer qui que ce soit contre son gré. Le changement vient uniquement à celui qui est prêt à le recevoir ! Votre volonté est la clef de tout. "

Une autre gorgée : juste assez pour ressentir encore ce goût acre et puissant, qui vous remet les idées en bon ordre pour un court instant. Ainsi, elle désire en savoir plus. J'avais bien pensé que ce jour viendrait, sans trop l'attendre non plus. Comme les marées sous les lunaisons, on reviendrait inlassablement vers ce point. Je pourrais tenter de l'en dissuader, lui parler de bien d'autres choses, mais oui, je sais, je sais qu'elle en reviendrait encore et toujours à "et vous" ? Je ne peux décemment lui demander de se dévoiler sans rien donner en retour.

" Je vis toujours une multitude d'aventures - disons, honnêtement, chaque jour de mon existence - mais la question ne serait-elle plutôt : lesquelles de ces aventures valent la peine d'être narrées ? Et c'est une bonne question. Je dirais que cela dépend de vos propres centres d'intérêts, quoique vous pourriez fort bien désirer découvrir d'autres horizons. Si bien qu'il vous faudrait être plus explicite sur le genre d'informations que vous désirez obtenir... "

Je lui souris de nouveau : les sourires sont un langage à eux seuls. Je désigne alors les petites broches scintillantes épinglées au ruban de mon chapeau.

" Comme vous le voyez, j'ai moi-même acquis quelque expérience dans le domaine épineux du dressage ! Mais j’escompte bien ne pas m'arrêter en si bon chemin. Les arènes sont un terrain fabuleux pour la confiance en soi et l'entrainement. "

Digresser, je ne sais faire que cela. Pourquoi, au fond, devrais-je lui cacher la vérité ? Pour retarder l'échéance d'un jugement qui devra venir tôt ou tard ? Oui, sans doute. L'on peut être téméraire pour certaines choses, et le dernier des couards pour d'autres. J'ose penser que c'est mon cas : une jeune femme me fait de l’œil et me voilà démuni, pris en défaut, ridicule et maladroit. Il me serait tellement plus facile de gravir les montagnes, déchaîner les cieux et affronter tous les morts-vivants de cette terre que de devoir affronter son jugement à elle. Mais je n'ai pas le choix : tel est le prix de la confiance mutuelle. Même si je ne peux voir en elle qu'une amie, une grande amie... alors que mon cœur me récite une mélodie bien moins sage.

" Et à cela... je dois moi aussi vous avouer quelque chose. Je n'ai certes point menti en disant que j'étais dresseur. Sauf que ce n'est pas là le fin mot de la question, et qu'il a été omis certains détails quant à ma... "quête". "

Mes yeux se posent une dernière fois sur ce visage que je me prends à adorer. Va-t-elle en rire ? Ou au contraire feindre l'indifférence ? Je suis incapable de le dire. Tout ce que je sais, c'est qu'elle ne pourra y voir qu'une forme d'honnêteté... J'aimerai tant qu'elle ne soit pas de ceux qui me pensent malades. Ce n'est pas plus mal que nous soyons seuls. Je n'ai pas à souffrir d'autres regards que le sien.

" Je suis Alchimiste, et étudiant assidu des arts hermétiques depuis bien des années. Voici, en réalité, l'objet véritable de mon périple à Hoenn. Ce que j'y cherche ne se trouve pas uniquement dans une arène. "






Dernière édition par Archibald Lannysser le Mar 12 Avr - 22:11, édité 1 fois

_________________
T-Card

avatar
Archibald Lannysser
Dresseur | Scientifique - Sage

Messages : 928
Pokedollards : 18390

Caractéristiques du personnage
Age du personnage: 45 ans
Signe particulier : Boiteux et ambidextre, en costume trois pièces à l'allure loufoque.
Apparence: 1m85 pour 76kg, sec et nerveux, visage émacié, cheveux châtains, mi-longs, yeux dorés, cernés.

Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-antan.forumactif.com/t742-archibald-lannysser

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arène saison 1 (Archibald VS Eva)

Message  Eva Mayers le Mar 12 Avr - 12:08






La frappe du Destin

La belle guettait d’un œil la réaction de son compagnon, mais il ne semblait pas surprit outre mesure. Peut-être s’en était-il déjà douté. Archibald était loin d’être un idiot, ça elle avait pu le constater dès le premier jour. Il était aussi malin qu’attachant. Difficile que de leurrer quelqu’un comme lui. Sa réponse fut digne des plus grands hommes en ce monde, du moins c’est ce que la Ranger ressentit.

" J'ignore ce que peut bien signifier "être quelqu'un de bien". Disons que je m'attache à ne pas être mauvais selon ma conception des choses... Ce qui est déjà un travail en soit! Du reste, je suis une personne qui respecte la Vie. Tout simplement. Aujourd'hui, c'est un mot qui n'a guère de sens pour les jeunes générations. "

L’âme d’un héros, sans nul doute. Il avait toujours ce côté protecteur, mais aussi de sage. Eva eut soudain l’impression de voir en lui un Sensei, la guidant sur l’apprentissage de sa future fonction de police. Avec lui comme guide, elle ne pouvait arriver qu’à l’excellence.
Totalement détendue, la jeune femme observait en silence son compagnon, profitant simplement de sa présence. Etre à ses côtés, parler avec lui, c’était comme quitter le monde actuel pour rejoindre le sien. Il avait le don de transporter Eva dans une autre réalité, dans des temps plus anciens où la corruption n’avait pas encore complètement compromis ce monde. Il était pour elle ce voyageur intemporel qui avait su la charmer. Il ne pouvait pas être comme les autres, car il ne vivait pas parmi les autres. Personne ne pouvait lui ressembler et Eva se demandait encore comment elle était parvenue à ce qu’il devienne son ami, lui, cet être inaccessible. Elle avait beaucoup de chance de se trouver là, près de lui.

Et pourtant … il lui manquait quelque chose. Elle en voulait plus, alors que cela était tout bonnement impossible. Étais-ce un simple caprice que de vouloir se rapprocher encore de lui ? Non, mais l’amour vous pousse bien souvent à désirer plus que vous ne pouvez avoir. Etre l’ami d’un homme tel que lui était déjà extraordinaire, mais Eva se complaisait à imaginer être sa compagne. Un rêve, rien de plus, qu’il lui faudrait chasser de son esprit à l’avenir pour éviter de ne trop souffrir. L’espoir est certes un bon motivateur, mais il peut aussi être destructeur lorsqu’il ne se trouve pas comblé.
En deux semaines, la tête de la brune avait eut le temps de refroidir. Elle se rendait compte qu’elle avait bien failli l’embrasser la dernière fois, se laissant submerger par ses pulsions. Maintenant, elle était plus posée et gardait volontairement plus de distance afin de ne pas céder à la tentation grandissante. Elle devait se montrer raisonnable et ne pas mordre le fruit interdit. Elle était telle Eve dans le jardin d’Eden, sauf que contrairement à elle, Eva n’écouterait pas le serpent qui dormait en son cœur. Eve, Eva … cette coïncidence des patronymes était étrange et la fit douter un instant de ses propres résolutions.

Sa méditation fut profitable. Archibald semblait enfin vouloir s’ouvrir à elle. C’était là le but recherché et elle n’avait pas eut besoin de lui dire pour qu’il le réalise. Le dévorant toujours secrètement des yeux, elle écouta son récit. Ses premières phrases la firent sourire. Il tournait autour du pot. Ce n’était pas aussi facile que cela de parler de soi-même.
Eva garda le silence pour ne pas le perturber, au risque de tout gâcher. Elle n’avait pas entièrement saisie le sens de ses propos, mais il lui semblait qu’il l’invitait à poser les questions, tel un inspecteur en devenir. Ce n’était pourtant pas le genre de la brune que de forcer les gens à se confier. Il y avait tant de choses qu’elle voulait connaître de lui, comme son passé, son histoire, son enfance, la raison de cette canne … des sujets difficiles à aborder, surtout de sa part.

Après quelques secondes, il rebondit en parlant des arènes, renforçant la joie de la jeune femme à la vue de ses récompenses. Il pouvait être fier de lui. Eva se garda bien de lui montrer ses six badges et encore moins sa carte de membre de l’élite, ce n’était pas son genre. Le simple fait de pouvoir connaître Archibald était amplement suffisant. Les yeux bleus pétillants d’Eva furent comparables à des félicitations.

A cet instant, elle aurait pu répondre, mais elle sentait que son ami avait encore quelque chose sur le cœur, qu’il lui fallait du temps pour mettre ses idées en place. Elle le lui accorda.

" Et à cela... je dois moi aussi vous avouer quelque chose. Je n'ai certes point menti en disant que j'étais dresseur. Sauf que ce n'est pas là le fin mot de la question, et qu'il a été omis certains détails quant à ma... "quête". "

Que voulait-il dire par là ? Un instant, ces mots lui firent peur. Il pouvait parler d’ n’importe quoi, y compris quelque chose de très grave. Le regard de la brune se fit plus interrogateur et sérieux, s’attendant au pire, même à être complètement déçue. Elle avait pu se faire une fausse idée sur Archibald. Son gobelet de café se posa doucement sur ses jambes, toute son attention était pour lui désormais.

" Je suis Alchimiste, et étudiant assidu des arts hermétiques depuis bien des années. Voici, en réalité, l'objet véritable de mon périple à Hoenn. Ce que j'y cherche ne se trouve pas uniquement dans une arène. "

Intérieurement, Eva soupira de soulagement. Ce n’était pas un bandit ou autre chose du genre. Oui, elle s’était imaginée mille scénarios dans sa tête. Seul petit problème, mais de taille, elle n’avait pas compris grand-chose à ce qu’il venait de raconter. C’était dans ce genre de moment que Eva réalisait qu’elle et lui n’étaient pas du même monde malgré son attachement. La belle allait passer pour une idiote, elle le savait et avait peur de l’avouer. Comment lui dire qu’elle n’avait pas saisit sa phrase ? Honte sur elle. Un peu gênée, elle fit mine de s’excuser avant de lui répondre.

- Je suis désolé, je me fais l’impression parfois d’avoir le QI d’un Goélise, et encore c’est injurieux envers eux. J’ignore ce qu’est un alchimiste et encore moins les arts que vous évoquez. Auriez-vous la patience de me l’expliquer ? J’avoue que cela m’intrigue beaucoup, je suis de nature curieuse.

Ses joues prirent une couleur plus rosée. Elle espérait que son aveu sur son manque de culture ne le ferait pas fuir, il y avait de quoi pourtant. Il était si distingué et intelligent contrairement à elle. Eva baissa la tête pour se concentrer sur sa tasse, se sentant un peu nulle tout à coup.


Relationnel ♥


_________________
avatar
Eva Mayers
Policier | Champion - Vénérable
Policier | Champion - Vénérable

Messages : 3870
Pokedollards : 43405

Caractéristiques du personnage
Age du personnage: 28
Signe particulier : aucun
Apparence: brune, 1m73, yeux bleus

Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-antan.forumactif.com/t103-eva-mayers#722

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arène saison 1 (Archibald VS Eva)

Message  Archibald Lannysser le Mar 12 Avr - 19:50




La frappe du Destin


Tour de Combat - Saison 1





Je fixe ses cils recourbés comme si la raison d'être du monde pouvait s'y trouver. N'avez-vous jamais observé ce mouvement imperceptible mais bien réel, de battement, semblable aux ailes d'un oiseau, sur ces minuscules rideaux sombres ? Celui-là même. Ses cils ont exactement le même ! Ils se déploient autour de ses yeux avec la même grâce, la même légèreté. Mon obsession pour ce genre de détail masque certainement aussi une pointe de malaise. Mais ça, il n'y a que moi pour le savoir... J'attends une réaction de sa part, et comme toujours dans ces cas-là, il me faut focaliser mon attention, pour m'éviter d'avoir à trop penser.

" Je suis désolée, je me fais l’impression parfois d’avoir le QI d’un Goélise, et encore c’est injurieux envers eux. J’ignore ce qu’est un alchimiste et encore moins les arts que vous évoquez. Auriez-vous la patience de me l’expliquer ? J’avoue que cela m’intrigue beaucoup, je suis de nature curieuse. "

Le nez caché par la tasse, je la regarde par-dessus cette ligne de porcelaine avec intensité.

" En quoi votre ignorance vous donne-t-elle le QI d'un Goélise ? La plupart des gens ignorent de quoi il retourne ! Vous n'avez pas à vous inquiéter de cela : vous au moins, avez la curiosité de poser la question, ce qui n'est pas le cas de beaucoup de vos contemporains. Non, ils préfèrent nous cataloguer sous l’appellation plus générale de... "magiciens", "sorciers", ou d'autres plus élégantes du style "dérangés", "charlatans" ou encore "malades". Que de noms charmants, vous dis-je ! "

Je ne cache absolument pas tout le mépris que m'inspire tout ça. Ma voix ricane un peu, à peine dédaigneuse, mais surtout, sarcastique. Le sarcasme est une arme que je manie bien quand on m'en donne l'occasion. Puis mon ton change du tout au tout : fini de parler de choses désagréables ! Venons-en plutôt au cœur du sujet. Hélas, répondre avec précision à sa question est bien moins aisé qu'on pourrait le penser. Définir avec exactitude une étude semblable est... un exercice ma foi périlleux. Mais je m'y essaye avec grande joie, car j'ai son attention pleine et entière, son regard tourné vers moi et son esprit de même. Elle est réellement et sincèrement curieuse, et cela me fait le plus grand bien. J'aurais été meurtri si ce n'avait été le cas. Car comment aimer pleinement si la peur ou le doute viennent s'immiscer ?

" Les simples d'esprits vous diront que l'Alchimie est l'art de transmuter les métaux vils en or. C'est en partie vrai. En partie seulement. Car l'hermétisme est tout d'abord une façon de décrire le monde et son fonctionnement intime par allégorie. Ouvertes seulement à ceux s'intéressant aux rouages de ce que l'espèce a de plus intime : la pensée et le langage. De tous temps nos maîtres ont été enviés et pourchassés, car on leur voulait prendre ces soit-disant secrets qui leur faisait avoir autant d'or qu'ils le désiraient. Et par d'autres, on les a voulu brûler, parce qu'ils étaient mages et que l'on brûle toujours ce que l'on ne comprend pas. De même que jadis, les Pokémon étaient des créatures maléfiques craintes et bien souvent détestées, jusqu'au jour où l'Homme trouva un moyen de les enfermer et de les asservir. "

Je sens venir la fin de ma précieuse tasse, et c'est avec une pointe de tristesse que je m'en sépare, la déposant sur la table basse devant moi. Je joins mes mains sur mes genoux et les regarde un instant. Puis, comme toujours, aimantés, mes yeux remontent vers les siens et s'y amarrent avec force.

" Voilà pourquoi il n'est pas surprenant que vous n'en ayez jamais entendu parler. C'est une voie secrète - mais elle ne l'est pas pour le plaisir de l'être. C'est une étude difficile et fort longue, qui ne se traite que durant une vie toute entière. Et les Pokémon sont certainement les plus grands alchimistes que la Terre ait porté ! C'est pourquoi leur compagnie transcende même les êtres les plus revêches, c'est pour cela qu'ils sont les veines de la Nature. Une énergie à l'état pur. Vivre avec les Pokémon est une transmutation de l'être, tous les dresseurs en sont témoins. "

C'est un point essentiel, et celui que j'aimerai pouvoir lui transmettre. Le fond de toute chose : l'expérience intime que l'être en fait. Comme celle que je fais à l'instant même, face à elle, dévorer intérieurement par des flammes d'une nature qui m'est pour beaucoup inconnue. Mais que ce supplice est délicieux, lorsque la clef en est une créature si fascinante et désirable. Je l'endure volontiers ! Ma voix se fait douce, plus basse, avec mon souhait de ne confier ces mots qu'à elle seule.

" On ne peut pas comprendre ces choses tant qu'on ne les a pas vécues ! Je pourrais encore vous en parler des siècles durant, que je ne vous aurais rien transmis. Il faut vivre. "

Je m'évade encore dans ses iris déployés. Oui, je veux vivre. Et quelle vie... Hm. Une idée sans rapport aucun apparaît alors, jaillie de nulle part. Ou peut-être... à bien y réfléchir, elle n'est pas si saugrenue. Elle arrive même à point nommé. J'ai laissé un silence hésitant à la fin de ma phrase, sans savoir si j'allais continuer ou non. Alors je continue !

" A ce propos... il me vient une idée. Une idée de chose à vivre ! Je n'y avais pas songé avant, mais le fait que vous et moi puissions nous retrouver ici m'y fait songer. J'ai reçu récemment une information. Un ami à moi, originaire d'une île charmante dans l'Archipel Orange, l'île Clémentine, m'a fait savoir qu'il y avait là-bas, chaque année, un splendide évènement organisé. "

J'avance ma main et la dépose doucement sur la sienne. Je sens la chaleur dégagée par sa paume malgré le gant, et l'envie est forte de l'étreindre à nouveau dans la mienne.

" Si votre emploi du temps vous le permet, mademoiselle... J'aimerai vous inviter. "





_________________
T-Card

avatar
Archibald Lannysser
Dresseur | Scientifique - Sage

Messages : 928
Pokedollards : 18390

Caractéristiques du personnage
Age du personnage: 45 ans
Signe particulier : Boiteux et ambidextre, en costume trois pièces à l'allure loufoque.
Apparence: 1m85 pour 76kg, sec et nerveux, visage émacié, cheveux châtains, mi-longs, yeux dorés, cernés.

Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-antan.forumactif.com/t742-archibald-lannysser

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arène saison 1 (Archibald VS Eva)

Message  Eva Mayers le Mar 12 Avr - 21:46






La frappe du Destin

Son regard reposait sur elle avec une intensité monstre. Elle n’avait nullement besoin de lever la tête pour s’en rendre compte, elle le ressentait. La jugeait-il ? Il en avait le droit après tout après la confidence qu’elle venait de lui faire. Eva se rendait compte maintenant que son champ de connaissance était trop restreint, confiné dans les domaines qui l’intéressaient réellement. Dès qu’un sujet touchait des choses moins terre à terre, elle était complètement larguée, comme maintenant. Mais cette fois-ci ça n’avait rien à avoir avec la religion, avec laquelle la belle était fâchée, là il s’agissait de sciences, enfin en quelque sorte. Eva ignorait en quoi consistait l’Alchimie et là tout de suite, elle voyait Archibald un peu comme un sorcier, un mage, ce genre de personnage quoi. Mais ce n’était pas péjoratif de son point de vu, bien au contraire. Cette nouvelle étiquette allait plutôt bien à Archibald et ça expliquait bien des choses au final, comme sa façon d’être, de parler. La belle garda la tête baissée, jusqu’à ce qu’il parvienne à la rassurer, ce fût vite fait d’ailleurs. Il savait comment lui parler.

En l’entendant parler de Magiciens et sorciers, Eva ne pu s’empêcher de sourire, vu qu’elle-même pensait cela à cause de son ignorance. En tout cas une chose était certaine, elle ne voyait pas en lui un malade mental. Il était juste, différent. Archibald semblait fâché contre ces personnes le jugeant à tors et à travers, elle le comprenait. Penchant légèrement la tête sur le côté, elle continua à l’observer en silence, se voulant douce et à l’écoute. Au fur et à mesure qu’il parlait, les yeux d’Eva se plissèrent sous l’effet de la concentration. Elle ne comprenait qu’un mot sur deux et craignait d’avoir posé la question de trop. L’alchimie la dépassait complètement, c’était évident, elle n’y comprenait rien. Un instant, elle se revit sur les bancs de l’école, en cours d’histoire plus précisément, un cours où elle n’était pas très douée, sauf pour les chapitres de lois et de gouvernement. « Ca t’apprendra ma grande à être coincée, te voila bien avancée maintenant ». Archibald se mit alors à évoquer les Pokémons et Eva pensa alors à Mentali. Peut-être son chat et ses pouvoirs psychiques pouvait l’aider à mieux saisir tout cela. En temps normaux, Eva aurait abandonné l’idée d’approcher un domaine dont elle ignorait tout, mais son ami avait réussit à capter son attention. La brune s’accrochait tant bien que mal à ses paroles, mais ce n’était guère facile au vu de son niveau en la matière. Cela devait se voir à sa tête d’ailleurs, qui ressemblait plus à celle d’une gamine à qui on a posé une colle devant toute la classe. Ce qui lui posait réellement problème, c’était le vocabulaire, sans aucun doute. Beaucoup de termes lui étaient inconnus, gênant sa compréhension totale.

" On ne peut pas comprendre ces choses tant qu'on ne les a pas vécues ! Je pourrais encore vous en parler des siècles durant, que je ne vous aurais rien transmis. Il fautvivre. "

Oufff. Eva se sentit un peu mieux. Il n’y avait visiblement rien d’étonnant au fait qu’elle soit perdue dans la leçon. Mais ça ne réglait pas le problème pour autant. Souriante et se sentant déjà plus à son aise après ces mots rassurants, elle lui répondit.

- Peut-être pourrez-vous me faire découvrir un jour cet art qui rythme votre vie, si le cœur vous en dit de le partager avec quelqu’un.

Elle marqua un petit temps de pause.

- D’habitude, j’ai du mal avec les sciences que je ne comprends pas, je pense que vous l’aurez devinez. Mais là, c’est différent, je ne saurais expliquer pourquoi. Ça m’intéresse, … en fait tout ce qui est capable de faire de moi quelqu’un de meilleure m’intéresse.  Pas meilleure dans le sens plus forte, mais plus en harmonie avec la nature et mes Pokémons.

Eva était de nouveau détendue et venait de découvrir la face cachée de son ami. Etais-ce la seule ? Mystère, mais c’était déjà un grand pas en avant. Il s’était confié à elle et pour cela elle ne pouvait que l’en remercier. Il reprit alors la parole, à sa plus grande surprise. Eva s’était attendue à un silence gênant.

" On ne peut pas comprendre ces choses tant qu'on ne les a pas vécues ! Je pourrais encore vous en parler des siècles durant, que je ne vous aurais rien transmis. Il faut vivre. "

Sa main se posa sur la sienne, faisant revenir à la surface tous les sentiments qu’elle tentait en vain de refreiner. Il lui proposait de l’accompagner dans l’Archipel, l’endroit qu’elle avait toujours rêvé de visiter. Elle aurait pu défaillir si elle n’avait pas été assise. Ses yeux s’étaient aggrandis, comme ceux d’un enfant à qui on vient de promettre monts et merveilles. Partir avec lui là bas signifiait être plusieurs jours en sa compagnie. Impossible de refuser une telle proposition, même si cela signifiait se perdre complètement dans ses sentiments.

- Je ... et bien …

Elle ferma les yeux, juste deux secondes, le temps de mettre de l’ordre dans ses pensées et parler correctement.

- Je ne m’attendais pas à cela. Ça serait avec plaisir bien sure. Cela a lieu quand ?

Eva savait qu’elle n’aurait aucun mal à se réserver du temps pour être avec lui, son chef de section était plutôt cool avec elle, surtout depuis le meurtre à Parmanie. Poser quelques congés se ferait en un coup de téléphone, il ne lui manquait que la date au final. Sans s’en rendre compte, elle avait posée elle aussi sa tasse sur la table, afin de poser sa main encore libre sur celle d’Archibald. Elle était désormais complètement perdue dans ses yeux dorés, irrécupérable probablement.


Relationnel ♥


_________________
avatar
Eva Mayers
Policier | Champion - Vénérable
Policier | Champion - Vénérable

Messages : 3870
Pokedollards : 43405

Caractéristiques du personnage
Age du personnage: 28
Signe particulier : aucun
Apparence: brune, 1m73, yeux bleus

Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-antan.forumactif.com/t103-eva-mayers#722

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arène saison 1 (Archibald VS Eva)

Message  Archibald Lannysser le Mer 13 Avr - 1:43




La frappe du Destin


Tour de Combat - Saison 1





Un oeil extérieur aurait sans doute conclu bien vite que ces deux-là n'étaient pas de simples "amis". Notre proximité est autant physique que mentale : nous voguons sur la même longueur d'onde depuis de nombreuses minutes déjà. En fait, je ne parviens pas à imaginer un sujet de discorde entre nous. Certainement l'effet de cette foule de papillons idiots qui me peuplent les tripes. J'ai encore les souvenirs de notre première rencontre, de la simplicité avec laquelle nous avons fait connaissance. Le charme envoûtant de ses yeux est toujours là, identique. Plus puissant encore, peut-être.

" Peut-être pourrez-vous me faire découvrir un jour cet art qui rythme votre vie, si le cœur vous en dit de le partager avec quelqu’un. "

Aurait-on pu rêver meilleure élève ? Allons, même en tenant compte du fait que cette demoiselle me fait un bel effet, soyons honnête : autant de volonté que de bon sens. Que demander de plus ?

" Avec grand plaisir. "

Et je le pense jusqu'au bout.

" D’habitude, j’ai du mal avec les sciences que je ne comprends pas, je pense que vous l’aurez devinez. Mais là, c’est différent, je ne saurais expliquer pourquoi. Ça m’intéresse, … en fait tout ce qui est capable de faire de moi quelqu’un de meilleure m’intéresse.  Pas meilleure dans le sens plus forte, mais plus en harmonie avec la nature et mes Pokémons. "

Je ne me départis pas de mon sourire vague, je me contente d'acquiescer, d'abord en silence, puis en ajoutant, d'un ton plus bas encore - jusqu'à ce que ma voix ne sois plus qu'un son grave dont elle seule puisse comprendre la teneur :

" Mais c'est très exactement ce qu'il vous faudra chercher. Vous comprenez déjà ce que d'autres mettront des années à entrevoir. "

Nos mains forment à présent une pile sur sa jambe. Mes doigts se referment légèrement sur les siens, puis les caresse, presque machinalement. Ne regardant pas mes mains, je ne me rends pas tout de suite compte que leur volonté propre fait encore des siennes. Je suis à vrai dire trop occupé à me concentrer sur sa réponse à mon invitation...
L'hésitation d'abord. Je tache de ne pas montrer que cela m'inquiète. Mais je ne perds pas espoir ! Tout depuis notre première rencontre tend à me laisser croire que ma compagnie lui plaît. Et si je garde pour moi la vérité sur mes sentiments, je ne suis pas hypocrite au point de jouer les mur de glace. Après tout, pourquoi n'aurait-elle pas le droit de savoir qu'elle plaît ? La gente féminine a ce pouvoir sur son homologue qu'elle mène même parfois par le bout du nez... Et j'ai tendance à croire qu'hélas, c'est mon lot. Serais-je capable de lui refuser quoique ce soit ? Une minute, deux, tout au plus... Le temps pour elle d'appuyer son propos de l'un de ces meurtriers battement de cil. Je suis pitoyable. Mais je ne m'en veux pas. Je ne m'en veux pas non plus de ronronner intérieurement lorsque les notes de sa voix forment les mots :

"Cela a lieu quand ? "

Qui résonnent avec douceur à mes oreilles. Archibald, pour une fois, tu ne t'en es pas si mal sorti. Bien, voyons donc dans quel pétrin tu t'es sciemment fourré. Ah, pas si mal. Tu n'auras qu'à jeter par les fenêtres ton argent si durement gagné pour les beaux yeux d'une femme qui pourrait très bien te manipuler. Un jour, tu t'en mordras les doigts. Mais pas aujourd'hui, espérons-le !

" Quand ? Mais ce soir-même si vous le désirez ! Une grande chasse de Pâques a lieu sur l'île durant trois jours. Si nous partons ce soir, nous y serons demain à l'aube, et nous pourrons profiter de deux autres sous les tropiques. Moyennant un voyage jusqu'à l'embarcadère de Carmin-sur-Mer, bien entendu ! "

Et pour tout cela, belle sylphe, sachez que je suis votre serviteur.




_________________
T-Card

avatar
Archibald Lannysser
Dresseur | Scientifique - Sage

Messages : 928
Pokedollards : 18390

Caractéristiques du personnage
Age du personnage: 45 ans
Signe particulier : Boiteux et ambidextre, en costume trois pièces à l'allure loufoque.
Apparence: 1m85 pour 76kg, sec et nerveux, visage émacié, cheveux châtains, mi-longs, yeux dorés, cernés.

Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-antan.forumactif.com/t742-archibald-lannysser

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arène saison 1 (Archibald VS Eva)

Message  Eva Mayers le Mer 13 Avr - 9:55






La frappe du Destin

La brune continuait de fixer inlassablement celui qui avait emprisonné son cœur. Elle sentait ses doigts caresser les siens, mais n’osait pas baisser le regard de peur que cela ne la fasse rougir subitement. Il n’y avait plus de doute possible, il tenait à elle, la question restait à savoir : à quel point ? Ce geste affectueux pouvait tout aussi bien être celui d’un père pour sa fille, au vu de leurs âges respectifs, ça aurait pu coller. Mais à cela, s’ajoutait cette émotion foudroyante dans le regard de chacun, cela ne trompait pas. Qu’il était bon de se complaire dans un amour naissant,  là où les sensations sont certaines les plus fortes.

C’était impossible, la scène qui se déroulait à cet instant ne devait être qu’un rêve, sorti tout droit de son imagination. Archibald l’invitait pour un voyage ? Non, elle avait du mal entendre. Et pourtant …

" Quand ? Mais ce soir-même si vous le désirez ! Une grande chasse de Pâques a lieu sur l'île durant trois jours. Si nous partons ce soir, nous y serons demain à l'aube, et nous pourrons profiter de deux autres sous les tropiques. Moyennant un voyage jusqu'à l'embarcadère de Carmin-sur-Mer, bien entendu ! "

L’excitation était à son comble, Eva ne tenait plus. Elle lui aurait probablement sauté au cou si elle en avait eut le courage, hélas ce n’était le cas. Néanmoins les traits de son visage en disaient long sur sa joie. Elle et lui, seuls au monde ou presque sur une île, savourant des chocolats. Elle avait hâte d’y être mais profitait déjà pleinement du moment présent. Chaque minute, chaque seconde en sa compagnie devait être apprécié à sa juste valeur. A ses côtés, la brune comprenait enfin le sens des paroles des sages évoquant des notions simples comme l’accomplissement de soit. Archibald donnait un sens de plus à sa vie. Aimer et se sentir aimé n’avait pas de prix. Ce n’était pas comparable non plus à l’amour familial, l’intensité n’était pas la même. Le cœur de la belle battait la chamade, elle ne s’était pas attendue à un départ si précipité. Cela signifiait qu’il n’allait pas la quitter dans les minutes ou heures à venir, car c’était plusieurs jours qu’ils allaient passer ensemble. Bonheur !

- Ah oui effectivement ! Accordez-moi une minute je vous pris.

Eva prit son téléphone, laissant son autre main à son ami, comme si elle lui appartenait désormais. Habilement, elle composa le numéro du poste de police d’Azuria auquel elle était rattachée. A l’autre bout de la ligne, la tonalité fit monter en elle un léger stress. Elle espérait ne pas se faire d’illusions en pensant qu’elle pourrait prendre ses congés comme ça, en un claquement doigts. La brune se calla confortablement dans le canapé, quasiment collée contre son ami. Oui, elle prenait ses aises et n’en était pas spécialement consciente.

- Bonjour Chef, c’est l’agent Mayers.
- …….
- Euh oui, j’aurais voulu savoir si il y avait possibilité de prendre trois jours de congé à compté de maintenant.
- …….
- Non ça va bien rassurez-vous. Vous avez reçu le rapport psychologique non ?
- …….
- Oui c’est tout à fait ça, autant en profiter et puis je n’ai jamais vu l’archipel, c’est l’occasion.
- …….
- Merci beaucoup, bonne journée, je vous recontacte à mon retour.

Sur ce, elle raccrocha. Cela avait été encore plus facile que prévu, le chef de police n’avait pas posé la moindre objection. Tout se déroulait à merveille, elle était libre comme l’air. Rangeant son téléphone, elle se tourna à nouveau vers lui.

- Je suis tout à vous.

Bon pour le double sens c’était raté. Mais au moins c’était honnête comme réponse. Les détails du voyage échappaient pour le moment à son esprit. Elle ne pensait pas que le voyage avait un prix et qu’une invitation impliquait peut-être que c’était son hôte qui devrait assumer tous les frais. Tout cela elle s'en rendrait compte bien plus tard, une fois devant le fait accompli. Le trajet jusqu’à Carmin Sur Mer restait à faire et même si c’était la ville la plus proche, ce n’était pas la porte à côté pour autant. Il faudrait plusieurs heures pour parvenir jusque là en marchant tranquillement. Eva était prête à prendre la route au premier signe que donnerait son compagnon. Une nouvelle aventure les attendait, l’occasion peut-être pour eux de se découvrir d’avantage.


Relationnel ♥


_________________
avatar
Eva Mayers
Policier | Champion - Vénérable
Policier | Champion - Vénérable

Messages : 3870
Pokedollards : 43405

Caractéristiques du personnage
Age du personnage: 28
Signe particulier : aucun
Apparence: brune, 1m73, yeux bleus

Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-antan.forumactif.com/t103-eva-mayers#722

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arène saison 1 (Archibald VS Eva)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum